Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Herbier de posidonies : un message radio pour sensibiliser les acteurs de la grande plaisance

17/07/2014 Activités de loisirs - Sensibilisation - Méditerranée

Durant tout l’été, l’Agence des aires marines protégées, en lien avec les gestionnaires d’aires marines protégées de Méditerranée concernées, sensibilise les acteurs de la grande plaisance sur l’herbier de posidonies à travers un spot radio diffusé sur Radio Riviera.

En 30 secondes, et en anglais, ce message informe les équipages des grands navires de plaisance de l’importance de l’herbier en termes de biodiversité et des conséquences de l’ancrage sur celui-ci.

 

Un constat partagé : une forte intensité de mouillages des navires impacte les fonds marins

La Méditerranée, et la côte d’Azur en particulier, sont reconnues pour la qualité de leurs paysages et de leur environnement.

L’été, de nombreux yachts viennent y naviguer. Cette activité de grande plaisance (navires de plus de 24m) est principalement centrée sur un secteur allant de la frontière italienne à la région de Saint-Tropez. Ces navires naviguent et mouillent, pour des durées de quelques heures à plusieurs jours, dans des zones abritées du littoral.

Les connaissances acquises sur le milieu marin ont mis en évidence la richesse et la diversité des fonds marins méditerranéens, qui est un hotspot de biodiversité mondiale. L’herbier de posidonies et le coralligène sont parmi les milieux les plus riches et emblématiques de Méditerranée.

 

Ces milieux sont aussi très sensibles, et fragiles face aux activités humaines. Le mouillage des navires est une activité humaine qui génère des impacts forts sur ces fonds marins : dégradation, arrachage, destruction, …

Les actions pour réduire ces impacts

La première des actions est de sensibiliser les usagers aux bonnes pratiques en matière de mouillage avec comme recommandation principale de ne pas mouiller dans les herbiers de posidonies, et de préférer les zones sableuses.

Comment ?

  • rechercher les zones sableuses, plus claires,
  • suivre les balisages en place, lorsqu’ils existent,
  • au sein des aires marines protégées, suivre les recommandations des gestionnaires,
  • positionner le bateau au dessus de l’ancre avant de la remonter,
  • utiliser l’application DONIA, qui fournit gratuitement l’accès à la carte des fonds marins et donc localisation des habitats sensibles.

Des réflexions en cours

Parallèlement, des réflexions sont en cours sur plusieurs aires marines protégées afin de réduire la pression de mouillage dans les zones les plus sensibles.

Les pistes de travail en cours d’exploration sont :

  • l’organisation des mouillages,
  • la mise en place de zones de mouillages organisés,
  • la sensibilisation des usagers de la mer, …

Par exemple, sur le site Natura 2000 de la Corniche varoise, un projet d’organisation du mouillage en baie de Pampelonne est en cours de réflexion : www.observatoire-marin.com/milieu_pampelonne.htm

Ces actions sont portées par les acteurs du milieu marin : gestionnaires d’aires marines protégées, collectivités, service de l’Etat et établissements publics.

Pour plus d’informations :

Retour aux actualités