Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

IMPAC 3 : Message d’Ajaccio et annonces du ministre Philippe Martin en faveur de la préservation des océans

30/10/2013 Coopération - Aires marines protégées

Après cinq jours d’échanges à Marseille, le Congrès international des aires marines protégées IMPAC 3 s’est poursuivi samedi 26 octobre à Ajaccio. Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie y a réuni 19 ministres étrangers, représentant tous les océans.

La Conférence ministérielle, en présence de nombreux représentants gouvernementaux, d’organisations internationales et d’organisations non gouvernementales, a permis de dégager une déclaration commune, sur la base des experts qui se sont réunis pendant une semaine à Marseille. Ils ont réaffirmé leur volonté d’atteindre l’objectif de 10% d’Aires Marines Protégées d’ici 2020 (Aichi 11) – contre 3% aujourd’hui - et se sont engagés à mobiliser les moyens nécessaires dans ce domaine.

Les annonces françaises pour la préservation des océans

Dans cette perspective, Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et SAS Albert II de Monaco ont annoncé conjointement la création d’un Fonds fiduciaire pour les aires marines protégées en Méditerranée.
Ce fonds a vocation à renforcer et pérenniser la gestion d’aires marines protégées. Par son action, il contribuera à la constitution d’un réseau écologique d’aires marines protégées en Méditerranée, que les ministres de Tunisie, d’Italie, de Monaco et de Chypre, appellent de leurs vœux.

Philippe Martin a également précisé le niveau d’engagement financier international de la France dans ce domaine, avec plus de 20 millions d’euros de soutien du Fonds Français pour l’Environnement Mondial et de l’Agence Française de Développement, pour les deux prochaines années, accordés à des projets de protection du milieu marin : en Méditerranée (3 M€), en Afrique de l’Ouest (3,7 M€), dans l’Océan Indien (5,5 M€), dans les Caraïbes (1 M€) et dans le Pacifique (6,5 M€).
Le Ministre de la production, de l’environnement, de l’énergie, de l’industrie et de l’artisanat des Comores a d’ailleurs remercié la France pour son soutien au parc marin de Mohéli, pour un montant de 3 millions d’euros.

Par ailleurs, la France a annoncé son adhésion au Global Partnership for Oceans, initiative de la Banque Mondiale pour la préservation des océans.

Création officielle du Parc naturel marin du bassin d’Arcachon

Au niveau français, dans le prolongement de la visite de Frédéric Cuvillier en juin 2013, Philippe Martin a annoncé la création officielle du Parc naturel marin du bassin d’Arcachon, dont le décret devrait être signé dans les prochaines semaines.
Dans ce site exceptionnel de la côté Atlantique, le mode de gouvernance et d’action du parc permettra d’assurer la conciliation des usages multiples et concurrents et la préservation des milieux marins.

Pour la Corse, le Ministre a annoncé la mise à l’étude d’un parc naturel marin autour du Cap Corse. Philippe Martin a aussi annoncé que la France et l’Italie élaboreraient une candidature conjointe pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du parc marin international des Bouches de Bonifacio et du parc national de l’archipel de Maddalena, en Sardaigne.

 

Revoir les temps forts d’IMPAC 3

http://www.oceanplus.tv/fr/

Retour aux actualités