Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Irène Frachon, marraine du navire Valbelle

11/01/2017

Un dicton anglais dit qu'"un navire qui ne goûte pas au vin goûtera au sang". Le navire du Parc marin, Valbelle, est désormais protégé de ce mauvais présage suite à la cérémonie du baptême organisée le 10 janvier 2017 au Conquet. Irène Frachon, connue pour être la "fille de Brest" a accepté le titre de marraine, un rôle qu'elle considère comme un cadeau.

En 2014, l’Agence des aires marines protégées a signé un marché avec l’entreprise brestoise CIB pour la construction de deux navires de travail de 11 mètres en aluminium.

Livrés au Parc naturel marin d’Iroise en juin 2015, ces navires ont été conçus pour un travail en mer d’Iroise, en toute saison. Propulsés, chacun, par deux moteurs hors bord permettant une autonomie de 300 milles à 15 nœuds, ces deux navires permettent une navigation jusqu’aux limites du Parc dans l’Ouest. Des qualités techniques optimisant la présence des agents du parc en mer.

Les deux navires sont équipés d’un vire-filet hydraulique, utile pour certains protocoles scientifiques et pour le contrôle des pêches. Ils sont également équipés d’une potence permettant de lever une charge de 150 kg.
Le pont est dégagé et permet d’embarquer une charge de 500 kg. Des points de saisie y ont été intégrés. Un plan de travail rabattable, disponible derrière la passerelle, permet de travailler sur les échantillons prélevés. Deux portes sont ouvertes dans le pavois afin de faciliter la manipulation du matériel et la mise à l’eau des plongeurs.

Pourquoi Valbelle ?

« Valbelle » est le nom d’une basse rocheuse située dans le chenal du four. L’autre navire, basé à Douarnenez, porte le nom d’« Augustine », celui, également, d’une basse rocheuse située en baie de Douarnenez.

Irène Frachon, marraine de Valbelle

C'est un fait, les marins sont très superstitieux. Le baptême d'un bateau est une pratique ancestrale déjà utilisée par les Grecs qui  répandaient sur la proue du bateau du sang. Depuis, le sang a été remplacé par du vin afin de conjurer le sort avant de prendre la mer. La superstition veut aussi que la bouteille lancée sur la coque du navire soit brisée du premier coup, sinon c'est de mauvaise augure pour le navire en question. Valbelle est désormais protégée du mauvais sort, puisque la bouteille projetée par sa marraine s'est brisée au premier essai.

La marraine de Valbelle est Irène Frachon. Celle que l'on appelle la "fille de Brest" après avoir dénoncé les dangers mortels du Médiator, a accepté sans hésiter ce rôle de marraine. En véritable passionnée de la mer, ce nouveau rôle est pour elle un cadeau.

La flottille du Parc naturel marin d'Iroise

Le Parc naturel marin d’Iroise possède une flottille composée de 5 navires: 2 navires de travail de 11 mètres en aluminium, 2 semi-rigides de 8 mètres à coque aluminium et un petit semi-rigide de 5,8 mètres. Ces navires font partie des moyens de l’action de l’État en mer.

A ce titre, en plus de leurs missions de suivis scientifiques ou d’intervention sur les milieux, ils réalisent des missions de police en mer et participent à des opérations d’assistance et de sauvetage en mer.

Retour aux actualités