Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

L’Agence des aires marines protégées porte plainte contre l’organisateur du Championnat du monde de jet ski

14/06/2012 Activités de loisirs - Aires marines protégées - Antilles

L’Agence des aires marines protégées porte plainte contre la société Karujet, organisatrice de la 7ème édition des Championnats du monde de jet ski réunissant environ 150 participants. Cette compétition s’est déroulée du 29 mars au 1er avril 2012 aux Antilles, avec un parcours en totalité dans le sanctuaire de mammifères marins AGOA et en partie dans la partie maritime du Parc national de la Guadeloupe, à proximité immédiate des cœurs de parc.
L’Agence porte plainte auprès du Tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre, pour perturbation intentionnelle des mammifères marins, non-respect de la règlementation relative à l’organisation de manifestations sportives et délit de méconnaissance de la réglementation dans un coeur de parc national.

Une manifestation pourtant organisée en concertation

Au regard des forts enjeux écologiques de la zone où évoluent de nombreux mammifères marins, quatre réunions préparatoires avaient eu lieu entre l’organisateur, le Parc national de Guadeloupe, les services de l’Etat (DEAL, DM1, Préfecture) et l’Agence des aires marines protégées. La course avait été approuvée par le préfet de la Guadeloupe, sous réserve du strict respect de conditions visant à éviter toute perturbation intentionnelle des mammifères marins, surtout lors de la période de reproduction des baleines à bosse.
L’une de ces conditions était l’obligation, pour les organisateurs, de faire une reconnaissance aérienne du parcours pour prévenir toute présence de cétacés sur l’itinéraire de la course.
Or, cette obligation n’a pas été respectée. L’ensemble de la zone située sur la côte sous le vent, dans laquelle les principales populations de mammifères marins sont le plus souvent observées, n’a pas fait l’objet de reconnaissance préalable.

Il avait par ailleurs été rappelé aux organisateurs la règlementation applicable dans les cœurs marins du parc national, et notamment l’interdiction2 : « D’utiliser tout moyen ou chose qui, notamment par son bruit, est de nature à déranger les animaux ou à troubler le calme et la tranquillité des lieux ».

L’autorisation bénéficiant à l’organisation du Championnat mondial de jet ski précisait que les participants avaient l’interdiction de pénétrer dans les coeurs marins du Parc national.
Les agents assermentés du Parc ont pourtant constaté plusieurs passages en cœur de parc dans le Grand cul de sac marin, mais aussi autour des îlets pigeon (y compris à moins de 300 mètres des îlets) pour la quasi-totalité des concurrents, et des bateaux de l’organisation.

Le sanctuaire AGOA abrite une vingtaine d’espèces de cétacés, résidents ou venus du nord Atlantique à la recherche d’eaux chaudes en hiver : baleines à bec, petits rorquals, cachalots, dauphins, globicéphales tropicaux … Il joue aussi un rôle de nurserie pour les baleines à bosse.
Les recommandations données aux organisateurs étaient d’autant plus importantes que la Karujet se déroulait au moment du cycle de reproduction des baleines à bosse, en période d’accouplement, de mise bas et d’allaitement. (...)

Mots-clés associés : mammifères marins

Retour aux actualités