Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Le rapport d’activités 2015 d’Agoa est disponible

15/02/2016 Antilles

En avant première, le sanctuaire Agoa publie en ligne son rapport d’activité 2015.

Présidence, Bureau et Conseil de gestion : retour sur une année qui a vu les organes de gouvernance se mettre en ordre de marche, rendre sept avis et se rassembler avec de nombreux partenaires lors d’un bel événement à Saint-Martin.

Ce rapport sera officiellement présenté au Conseil de gestion à l’occasion de sa prochaine réunion, le 27 avril 2015

Un important chantier lancé en 2015 : le deuxième plan de gestion

Le premier plan de gestion d’Agoa arrivant à son terme en 2017 il a été acté par le conseil de gestion de lancer les démarches et travaux pour la rédaction d’un deuxième document cadre qui couvrira une période de 15 ans. Large concertation, synthèse de données, diagnostic des enjeux et réflexion à long terme sont au programme pour encore au moins 2 ans avec l’ensemble des membres du conseil les tous les partenaires Agoa.

Collecte de données : capitalisation et lancement de nouvelles actions

Entre 2012 et 2014 plusieurs missions de comptage d’animaux ont été menées à partir de bateaux par des observateurs embarqués. Certaines données n’ayant pas encore été traitées, il était important d’en terminer l’analyse et d’avoir un retour d’expérience sur ces campagnes d’acquisition de connaissances.
C’est chose faite avec la publication du rapport réalisé par l’Observatoire Pélagis et Agoa.

Une importante étude de caractérisation de l’activité d’observation commerciale des cétacés (ou whale watching) a également été réalisée. Elle permet de faire émerger les premières pistes de mesures de gestion et de réglementation. 
C’est à présent au groupe de travail dédié, mis en place par le conseil de gestion, de s’en emparer du sujet et de proposer des voies d’amélioration et d’encadrement des pratiques.

Deux nouvelles actions ont par ailleurs été lancées : 2015 a vu d’une part le début de la réflexion et les premiers tests concrets de l’observatoire acoustique Agoa, avec le déploiement pilote de C-POD et de la station acoustique. D’autre part, la collecte de données via une plateforme opportuniste (un navire océanographique en missions sur le benthos) a pu être tentée pour la première fois par l’équipe en association avec une campagne du Muséum National d’Histoire Naturelle. A renouveler !

Formation, sensibilisation et partage des bonnes pratiques

Un second axe de travail d’Agoa a porté sur son lien avec les différents publics et la manière de proposer à chacun l’information qui lui permettra d’améliorer ses pratiques.Les outils de base de communication sont maintenant disponibles : le site web est fonctionnel depuis janvier 2015, les actualités mensuelles rendent compte des différentes activités, les dépliants, plaquettes et posters ont été imprimés et largement distribués aux partenaires et membres du Conseil de gestion.

Sur le terrain, cette année encore notamment lors de la course de jetskis Karujet, Agoa a accompagné cet évènement nautique potentiellement impactant. Le travail essentiel de sensibilisation des opérateurs de transport vers les espaces protégés -la réserve de Petite Terre par exemple- et la formation aux techniques de désenchevêtrement, ont également été au cœur des activités de l’équipe en relation étroite selon les sujets avec les gestionnaires d’aires marines protégées, les services de l’Etat ou encore les point focaux locaux du réseau national échouage.

Côté éducation à l’environnement à destination des scolaires, un premier partenariat avec l’Association Mon Ecole Ma Baleine a été initié : il a permis de lancer les sessions de sensibilisation sur les 4 territoires d’Agoa, et a permis la production
d’un petit film : « Agoa qui es-tu pour moi » réalisé par les enfants d’une classe de Saint-Martin à l’occasion du Kozé Agoa.

Enfin, Saint-Martin était le cœur battant du sanctuaire en novembre 2015 avec le premier Kozé Agoa. 

La soirée grand public s’est tenue en marge du conseil de gestion. Plus de 80 personnes se sont réunies autour des partenaires et de l’équipe d’Agoa lors d’un moment de découverte et de partage de connaissances sur les mammifères marins.
Cet évènement a vocation à être un rendez-vous récurrent, chaque année dans une île différente. Une manière de rendre visible a tous ce patrimoine naturel marin et les actions qu’Agoa met en œuvre pour le préserver.

Retour aux actualités