Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Les Terres australes françaises en route pour un classement Unesco

15/01/2019 Patrimoine naturel - Aires marines protégées - Antarctique - Océan Indien

C’est désormais officiel : le ministre de la Transition écologique et solidaire, François De Rugy et la ministre des Outre-mer, Annick Girardin ont déposé officiellement le 11 janvier dernier la demande d’inscription auprès de l’UNESCO.

Site proposé au classement de l’UNESCO

Le site proposé est basé au sud de l’océan Indien et concerne l'archipel Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et la Nouvelle-Amsterdam ainsi qu'une large partie des zones économiques exclusives (ZEE) de ces territoires.
Le périmètre envisagé porte sur 673 000 km², essentiellement marins, soit l’équivalent de la superficie de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

Une reconnaissance mondiale du patrimoine naturel et des actions de conservation menées

Si la candidature était acceptée, il s’agirait d’une des plus grandes aires marines protégées françaises et le plus grand bien inscrit au patrimoine mondial. La démarche, initiée et soutenue en 2015 par le ministère en charge de l’Écologie, constituerait non seulement une reconnaissance certaine de la richesse patrimoniale de ces îles australes mais aussi un appui aux actions de conservation conduites par la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises sur ce territoire.
La candidature sera examinée en juillet 2019 à l’occasion de la prochaine session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Retour aux actualités