Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Les pêcheurs professionnels se forment à la lutte anti-pollution en baie de Douarnenez

09/06/2016 Activités professionnelles - Façade Atlantique

Dans le cadre du projet de contrats de développement durable pour la pêche professionnelle, le Parc naturel marin d’Iroise et le Comité des pêches du Finistère ont organisé, à la demande des pêcheurs volontaires, une formation de lutte anti-pollution, en condition réelle, dans la baie de Douarnenez. Mise en œuvre le 6 juin dernier, cette formation a été dispensée par le CEPPOL, le Centre d’expertise pratique de la lutte anti-pollution de la Marine nationale.

Il y a un an, une expérience similaire avait été organisée. Neuf pêcheurs volontaires avaient participé à une formation anti-pollution, à Brest, coordonnée et dispensée principalement par le Cedre. Suite à cette formation, certains pêcheurs ont souhaité aller plus loin et transposer cette formation sur le terrain, avec leurs navires, pour s’exercer au déploiement du matériel anti-pollution.

Abri pour les navires de commerce et lieu de travail pour certains des pêcheurs participant à l’expérimentation, la baie de Douarnenez s’est révélée être le lieu idéal pour organiser cette formation en condition réelle.

Ainsi, le 6 juin dernier des pêcheurs volontaires, de à Douarnenez et à Camaret sur Mer étaient présents sur le port du Rosmeur pour participer à cette nouvelle formation.

Les équipes du CEPPOL ont tout d’abord déployé à terre et présenté les trois chaluts capables de collecter des hydrocarbures. Quatre navires de pêcheurs (Le Magellan, Le Vasco, Le Saint-Anne II et Le Refuge) et l’Augustine, la vedette du Parc naturel marin d’Iroise ont pris la mer et se sont exercés au déploiement de ces chaluts.

La mise en œuvre est le résultat d’un partenariat entre le Parc naturel marin d’Iroise, le Comité départemental des pêches du Finistère, la Marine nationale / CEPPOL et le Cedre. Avec le concours de la Direction des territoires et de la mer 29 et la SNSM de Douarnenez.

Des contrats de développement durable pour encourager les bonnes pratiques

Cette mise en œuvre de formations de lutte anti-pollution s’inscrit dans le cadre de l’expérimentation de contrats de développement durable pour les pêcheurs professionnels travaillant dans le périmètre du parc marin, afin d’encourager les bonnes pratiques. Un projet réalisé en partenariat entre le Parc naturel marin d’Iroise et Comité départemental des pêches du Finistère.

Dans une relation contractuelle, basée sur le volontariat, les pêcheurs s’engagent à respecter un certain nombre de mesures, dont certaines vont au-delà de la réglementation. En fonction du niveau de contrainte, des indemnités sont versées de façon temporaire aux navires volontaires.
A l’heure actuelle, les mesures envisagées sont :

  • Augmenter la taille du maillage du filet afin de favoriser la sélectivité ;
  • Participer à des campagnes scientifiques pour l’amélioration des connaissances et l’optimisation de la gestion des stocks
  • Participer à une formation anti-pollution pour impliquer les pêcheurs dans les grands plans anti-pollution.

Afin de juger de la pertinence de ces mesures, certaines sont testées auprès de pêcheurs volontaires. Selon leurs ressentis et leur retour d’expérience, les mesures de ces contrats de développement durable seront modifiées et/ou améliorées avant leur mise en œuvre effective.

Retour aux actualités