Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

REMMOA : la première phase du programme s’est terminée à Wallis et Futuna

09/03/2015

Lancé en 2008, REMMOA (Recensement des Mammifères marins et autre Mégafaune pélagique par Observation Aérienne) est un programme national qui vise à améliorer la connaissance des populations de mammifères et oiseaux marins, des raies, requins et tortues marines des espaces océaniques ultramarins.

De novembre 2014 à mi janvier 2015, trois équipes ont observé durant 630 heures de vol les eaux de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna pour recenser la mégafaune pélagique. Après celles menées dans la zone Caraïbes-Guyane, le Sud-ouest de l’océan Indien et la Polynésie française, la campagne Sud-ouest Pacifique est le 4ème et dernier volet de la première phase du programme.

Découverte d'une richesse exceptionnelle de la mégafaune pélagique dans des zones jusque là méconnues

Cette nouvelle campagne REMMOA apportent des informations totalement nouvelles. Elles confirment la richesse exceptionnelle de la mégafaune pélagique dans des zones où au large les données étaient jusqu’ici très rares voire inexistantes.

Les espèces de mammifères marins observées en Nouvelle Calédonie. Les traits en grisé indiquent les lignes de vols suivies.

Les observations ont été plus nombreuses qu’en Polynésie française mais inférieures à celles de l’Océan Indien. Les résultats « à chaud » montrent :

  • une très grande diversité des espèces (figure 1),
  • des situations contrastées avec les grands plongeurs (baleines à bec, cachalots) nombreux en Nouvelle-Calédonie mais peu nombreux à Wallis et Futuna où prédominent les dauphins.

Dans cette dernière zone, 3 espèces de mammifères marins étaient jusqu’ici connues, 13 sont désormais répertoriées.

REMMOA 2014 - Carte observation mammifères marins Wallis et Futuna - 750x526

Les espèces de mammifères marins observées à Wallis et Futuna. Les traits en grisé indiquent les lignes de vols suivies.

D’importantes quantités d’oiseaux marins sont observées dans les eaux du large. La diversité de ces observations reflète en partie celle des espèces nicheuses avec cependant une nette dominance de certaines espèces comme :

  • les procellaridés (puffins et pétrels) en Nouvelle-Calédonie ou
  • les sternidés (gygis, sternes et noddis) à Wallis et Futuna.

Leur distribution plurispécifique et en nombre sur certaines zones localisées démontre leur utilisation de ces espaces dans un but alimentaire.

D’autres grandes espèces jusqu’alors peu connues dans la région telles les tortues luths et les requins-baleines ont été enregistrées. Les observations de thonidés, fréquentes dans les eaux de Wallis et Futuna ont été quasi-absentes en Nouvelle-Calédonie.

Sensibilisation de la population locale et notamment des jeunes aux enjeux de protection du milieu marin

Blog REMMOA

Observer la grande faune marine en Nouvelle-Calédonie

REMMOA c’est aussi partager, transmettre et échanger des connaissances sur la faune locale avec les enfants et le grand public. Durant cette campagne d’une centaine de jours des actions de sensibilisation  et de vulgarisation scientifique ont été menées lors de réunion publiques ou d’actions auprès des scolaires, impliquant une trentaine de classes de la maternelle au lycée.

Suite du programme REMMOA

Un travail considérable de traitement et d’analyse de ces nouvelles données attend désormais l’équipe PELAGIS (CNRS/Université  de La Rochelle). Ses conclusions, connues à la fin de cette année 2015, constitueront un socle de connaissance pour la gestion du Parc naturel de la Mer de Corail.
Avec la réalisation de cette campagne, état de référence de la mégafaune pélagique dans les eaux ultramarines, les connaissances acquises permettent d’avancer dans la compréhension des répartitions observées. Ceci sera à la base de la deuxième phase, celle du suivi.

Retour aux actualités