Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Retour sur le 4ème Congrès international des aires marines protégées (IMPAC 4)

11/09/2017 Coopération

Placé sous le thème « réunir les hommes et l’océan » et l’égide de l’UICN, le 4ème congrès international des aires marines protégées, IMPAC4, s’est terminé vendredi 8 à la Serena, au Chili. Il a réuni 900 participants impliqués dans la protection des océans (gestionnaires d’aires marines protégées, scientifiques, experts, élus…). 

Cette semaine a permis à l’ensemble des parties prenantes d’échanger et de partager les expériences conduites dans les aires marines protégées afin de parvenir à la mise en place d’un réseau d’aires marines protégées de 10% en 2020 sur l’ensemble des océans et de 30% en 2030.

Au-delà des chiffres, il a beaucoup été question des mécanismes de financement des aires marines protégées (AMP), de leur rôle d'amortisseurs des effets du changement climatique, de la qualité et de l’efficacité de la gestion, de l’association des populations à la protection et enfin de la nécessité de créer des AMP au-delà des eaux sous juridiction. 

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) a pu montrer le savoir-faire français notamment sur :  

  • La planification spatiale marine sous l’impulsion des directives européennes, notamment la directive cadre stratégie pour le milieu marin.
  • L’efficacité de la gestion avec le développement du tableau de bord des AMP françaises en lien avec la démarche en cours de Liste verte des AMP bien gérées développée par l’UICN international.
  • La formidable dynamique générée par les aires marines éducatives qui séduisent désormais au-delà du territoire français et pourraient se développer dans le cadre d’un réseau international. 
  • L’appui technique apporté aux négociateurs français pour développer des AMP en haute mer, au-delà des eaux sous juridiction nationale. Christophe Lefebvre, conseiller Océan de l’AFB a présenté un rapport sur la question.  
  • L’appui aux réseaux de gestionnaires français et le développement de nouveaux réseaux régionaux notamment à travers la présentation d’un projet européen visant à développer un réseau de gestionnaires transatlantiques. L’AFB a soutenu la participation à IMPAC4 de plusieurs membres du Forum des gestionnaires d’AMP. 
  • La coopération régionale et internationale pour renforcer les capacités des gestionnaires. Deux accords de coopération ont été signés lors de la semaine entre l’AFB et le ministère de l’environnement chilien et la NOAA, l’agence fédérale américaine en charge du climat, des océans et des espaces protégés.

Lors de la séance de clôture du congrès technique, vendredi 8 septembre, le comité de pilotage d’IMPAC dans lequel siège l’AFB, a annoncé que le dossier de candidature du Canada pour organiser IMPAC5 avait été retenu. Le prochain congrès sera ainsi organisé en 2021, à Vancouver. 

Le congrès technique a été suivi d’une rencontre politique de haut niveau le samedi 9 septembre à Vina del mar.  

Retour aux actualités