Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Une nouvelle catégorie d’AMP est lancée : les zones de conservation halieutiques

28/04/2017 Politique de la mer - Aires marines protégées

Les zones de conservation halieutiques constituent officiellement une nouvelle catégorie d’aires marines protégées (AMP) suite à la parution le 19 avril dernier de leur décret de création signé par les ministères de l’Environnement, de la Pêche et des Outre-mer. Ces AMP ont pour objectif de préserver à long terme les espèces exploitées (poissons et coquillages principalement) et de bénéficier à terme aux pêcheurs qui les exploitent.

Il s’agit de préserver des zones maritimes d’intérêt particulier pour la reproduction, la croissance ou l’alimentation des poissons. Ces espaces de protection pourront être créés dans les eaux territoriales (limite des 12 milles marins) de métropole et dans les outre-mer sur la base de proposition initiée par les acteurs de la mer (professionnels, associations, gestionnaires, établissements publics...). Chaque zone fera l’objet de mesures concrètes définies au cas par cas en fonction des espèces et des contextes écologiques et sociaux-économiques de la zone et d’un suivi. L’ensemble des activités pouvant avoir des impacts sur les espèces nécessitant une protection dans la zone pourront être concernées par les mesures de ces nouvelles AMP. Cette nouvelle catégorie d’AMP est la première à avoir pour objectif principal la protection spécifiques d’espèces halieutiques même si d’autres AMP peuvent également y contribuer comme les réserves naturelles, les sites Natura 2000 ou les parcs naturels marins…

Un préfet sera désigné et assurera la responsabilité de mener la concertation publique autour de leur création et adoptera les mesures nécessaires. L’Agence française pour la biodiversité apportera son appui aux zones de conservation halieutiques comme elle le fait à l’ensemble des aires marines protégées. Dans l’immédiat, il s’agit d’identifier les zones fonctionnelles les plus stratégiques pour les différentes espèces et pour cela de consolider les connaissances. Un travail d’inventaire de ces zones fonctionnelles halieutiques dans le cadre de la directive « stratégie pour le milieu marin » est actuellement en cours et va permettre de concourir à ce premier état des lieux.

C’est à partir de là et des propositions de création de ces zones protégées halieutiques que les préfets organiseront la concertation publique pour leurs créations.

Les zones de conservation halieutiques sont le fruit d’un long processus de concertation conduit avec l’ensemble des acteurs de la mer depuis le Grenelle de la mer où les grands principes de ces nouvelles AMP avaient été posés, notamment dans le groupe de réflexion AMP piloté par l’ex Agence des aires marines protégées.

> les différentes catégories d’AMP et leurs finalités

Retour aux actualités