Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Les habitats et les espèces pélagiques

La connaissance des habitats et des espèces pélagiques revêt un caractère spécial. Les grands habitats pélagiques sont peu connus d’un point de vue biologique. Ces habitats font l’objet de connaissances assez fournies quant aux caractéristiques physiques (niveaux,courants, températures) appréhendables via les images satellites. Depuis peu,ces mêmes images ont permis de développer également des suivis à grande échelle sur la production primaire (phytoplancton) grâce à la perception de lachlorophylle. Mais c’est surtout sur les grandes espèces pélagiques(mammifères, oiseaux, tortues et requins) que se tourne aujourd’hui l’Agence. Ces espèces, en haut de la chaîne alimentaire, constituent de bons indicateurs de l’état de santé global des océans.

L’état des connaissances

L’essentiel de la connaissance du milieu marin se concentre sur les premiers milles nautiques depuis la côte. C’est bien sûr là que se concentrent les enjeux entre patrimoines naturels et usages. C’est aussi là qu’ont pu exercer les océanographes dans le contexte particulièrement complexe du travail embarqué ou en plongée.

Le domaine pélagique reste donc relativement peu prospecté, en dehors des connaissances halieutiques directement liées à l’exploitation commerciale des océans, ou de données récemment acquises grâce aux satellites : les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de disposer de cartes de courants, de températures, de niveau, voire plus récemment encore, de production primaire grâce à la signature optique du phytoplancton (perception de la chlorophylle).

Stratégies et orientations de l’Agence

Conjuguant les progrès technologiques d’une part et les recherches en écologie d’autre part, l’Agence a orienté ses programmes d’acquisition de connaissance vers les prédateurs supérieurs, grands groupes d’animaux situés au sommet des chaînes alimentaires et qui, de part cette position biologique, permettent de renseigner sur l’état de santé général de l’ensemble de l’habitat océanique fréquenté.

Dans ce cadre, l’Agence a lancé :

  •  de grands programmes d’acquisition de connaissance sur les oiseaux et mammifères marins sur l’ensemble des eaux nationales de métropole et d’outre-mer, pour tenter, via ces espèces, de détecter les grandes zones remarquables, et de générer un état initial qui doit nous permettre de suivre, sur le long terme, l’évolution de l’état de santé de nos océans et des groupes patrimoniaux qu’ils hébergent ;
  • des suivis de tortues marines et de grands requins en métropole et en outre-mer, afin de mieux comprendre le lien entre ces espèces et les chaînes alimentaires dont elles dépendent. Le déplacement des tortues permet ainsi d’anticiper les proliférations d'algues, et invasions de méduses ou d’éventuelles anomalies météorologiques. Le balisage de tortues dans le Golfe de Gascogne nous a ainsi livré de très intéressantes données à mettre en lien avec la température des océans, les courants, les pics de production planctoniques, … Le balisage des requins pèlerins en Iroise nous a également livré des données particulièrement utiles dans le cadre de l’identification d’un secteur, au large de l’Ecosse, où tous les requin de cette espèce semblent se rassembler à une époque précise de l’année. Comme par hasard, c’est également à cette époque que tous les chalutiers écossais se rassemblent pour des pêches miraculeuses sur ce secteur. 

Oiseaux et mammifères marins en métropole

En 2010, l’Agence et ses partenaires ont lancé un programme de collecte de données sur les oiseaux et les(...)

Survol des mammifères marins en outre-mer

Les eaux situées autour des départements et collectivités d’outre-mer comportent de nombreux habitats et espèces remarquables des milieux tropicaux particulièrement(...)

Suivi satellitaire des tortues - golfe de Gascogne

L’Agence s’est associée au Centre d’études et de soins des tortues marines de la Rochelle afin d’approfondir les connaissances sur(...)

Observation des cétacés dans les zones côtières du sanctuaire Agoa

Le sanctuaire de mammifères marins Agoa a été créé en 2010 sur l’ensemble de la Zone économique exclusive des Antilles(...)