Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Un réseau d’observateurs en plongée

Plongeurs, organismes de plongées et associations se mobilisent depuis de nombreuses années pour observer le monde sous-marin et suivre ses évolutions. Des contributions majeures qui ont donné des résultats probants. Elles méritent d’être poursuivies et de nombreuses initiatives continuent d’être menées à bien sur les littoraux de France métropolitaine et d’outre-mer. Cette dynamique peut et doit être largement développée en suscitant notamment un intérêt commun pour les sciences participatives appliquées au monde marin.

L’Agence des aires marines protégées a souhaité favoriser cette contribution en soutenant un réseau d’observateurs sous-marins à différentes échelles et en facilitant la chaîne de transmission de l’information : du plongeur individuel motivé (scaphandre ou libre) au système de référencement général de la biodiversité (Observatoire national de la biodiversité) via le Système d’Information sur la Nature et les Paysages et les serveurs de données associés. Par cette action, c’est l’ensemble du processus d’acquisition et de traitement des données qui gagne en lisibilité, tout  en confortant l’intérêt de ces démarches bénévoles.

Un partenariat de premier plan

En établissant un accord de partenariat, l’Agence des aires marines protégées et la Fédération Française d’Etude et de Sports Sous-Marins (FFESSM) répondent à certains engagements du Grenelle de la Mer. Ce partenariat « pour le développement concerté des activités subaquatiques et de la protection de la biodiversité des écosystèmes sous-marins » a été signé le 25 février 2010. Cet engagement à conduire des programmes d’actions communs s’est construit autour de « 20 000 yeux sous les mers », une référence à partir de laquelle l’Agence voit l’opportunité de monter des projets de sciences participatives d’observations des fonds marins.

 

On en parle

Cette thématique a fait l’objet d’un atelier lors du second colloque national sur les aires marines protégées.

Le site internet dédié au projet : « Réseau d’observateurs en plongée »

Les trois thèmes abordés étaient :

  • Et la science dans tout ça ?
  • Susciter ou épouser l’intérêt des observateurs pour la nature ?
  • Les sciences participatives : une question de réseaux ? 

Retrouvez la synthèse de cet atelier