Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Affiner votre recherche

2012 objectif mer : stratégie pour le milieu marin et enjeux pour la Haute mer

Du 09/12/2008 au 11/12/2008 - Océanopolis, Brest

L’Agence des aires marines protégées, l’Ifremer et le Ministère de l'Écologie, organisent le séminaire " 2012 objectif mer : stratégie pour le milieu marin et enjeux pour la Haute mer" qui se tiendra à Brest les 9-10 et 11 décembre 2008 au sein d’Océanopolis.

Il s'articule autour de deux thématiques : la stratégie pour le milieu marin, dont le but est la définition du bon état écologique des eaux marines, et la Haute mer et ses enjeux. Ce séminaire est un événement de la présidence française de l’Union européenne.

Contexte

En adoptant la directive cadre européenne « Stratégie pour le milieu marin », la France et les pays de l’Union, se sont engagés à évaluer et à préserver la qualité de leur environnement marin. Avec un objectif ambitieux d’atteinte ou de maintien du bon état de l’environnement marin d’ici 2020, cette directive constitue le pilier environnemental de la stratégie maritime européenne.

La Haute mer et ses enjeux

Pour tout savoir sur la Haute mer et ses enjeux écologiques, économiques et de gouvernance

Téléchargez la plaquette en anglais réalisée, suite au colloque européen 2012, Marine Targets

 Consultez les actes en ligne

Pour cela, il convient, d’ici 2012, de définir le bon état écologique des milieux marins.

Les enjeux spécifiques à la Haute mer qui représente 64% de la surface maritime mondiale, seront également au centre des réflexions. La Haute mer est située au-delà des 200 milles nautiques, en dehors de toute juridiction nationale. Si le nombre de colloques internationaux, de publications ou de rapports édités ces dernières années est un indicateur pertinent pour mesurer l’importance d’un sujet, alors la Haute mer s’impose avec force dans l’actualité internationale.

Les enjeux de la Haute mer sont multiples et mondiaux : à la fois économiques (pêche hauturière, recherche marine, bioprospections, projets miniers…), juridiques (évolution du droit de la mer et des conventions internationales) et environnementaux.

La réflexion sur la stratégie pour le milieu marin et la Haute mer se doit d’être globale.

Public visé

Ce séminaire, sur invitation, s’adresse aux experts des ministères, organismes internationaux, organismes de recherche, organisations internationales, ONG, organisations de pêche et autres parties prenantes de niveau international.
Environ 200 experts sont attendus.

Programme

Consultez le programme de 2012 objectif mer

Objectifs

Ce séminaire se donne deux buts :

1. Pour le volet « stratégie pour le milieu marin », organisé par l’Ifremer :
Lancer les travaux techniques sur la définition du bon état écologique des eaux marines.
Les descripteurs qualitatifs servant à définir le « bon état écologique » listés dans l’annexe 1 de la directive cadre « Stratégie pour le milieu marin » ont été regroupés au sein de quatre ateliers thématiques : « mer saine », « mer productive », « mer propre », « habitats ».
A partir de présentations d’outils et de méthodologies déjà existants pour chacun des descripteurs, chaque atelier doit permettre d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :

  • Dans quelle mesure les outils existants peuvent permettre de répondre à la définition du bon état écologique au sens de la Stratégie pour le milieu marin ?
  • Que peut-on tirer de ces expériences et quelles recommandations peuvent faire les scientifiques à partir de leurs études récentes (par exemple pour tenir compte des dynamiques naturelles, de l’inertie des systèmes, de la variabilité et des données de contexte)?
  • Quelle est la meilleure façon pour avancer au niveau communautaire sur la définition des critères et normes méthodologiques permettant d’assurer la cohérence d’une région ou sous-région marine à l’autre ?
  • Quelles organisations (nationales et internationales) devraient être associées à ce travail de niveau européen ?

2. Pour le volet « Enjeux pour la Haute mer », organisé par l’Agence des aires marines protégées :
Améliorer la compréhension des enjeux pour la Haute mer afin de renforcer la capacité des Etats membres à agir sur la scène internationale pour protéger la diversité biologique au-delà des zones sous juridiction.

Les experts doivent pouvoir proposer un fonds documentaire précis, dédié et validé pouvant constituer une aide à la décision au plan européen, pour identifier un réseau d’aires marines protégées (AMP) cohérent et des orientations de gestion appropriées.

L’objectif est de développer à l’échelle mondiale et à l’échelle régionale (zone OSPAR de l’Atlantique Nord est) une cartographie synthétique de la Haute mer à partir de trois thématiques :

  • Espèces et habitats d’intérêts remarquables ;
  • Ecosystèmes et fonctionnement des écosystèmes ;
  • Usages et activités.

Lors de ce séminaire, des cartes originales, entièrement consacrées à la Haute mer, seront produites.

Inscription

Du fait d’un nombre de places limité et des objectifs très précis poursuivis, des invitations ont été envoyées par le MEEDDAT à une liste limitative d’organismes au niveau européen, chaque organisme ayant la responsabilité de désigner ses experts.

Les actes du séminaire seront mis à disposition de tous en téléchargement sur ce site.

 Soirée grand public

Une soirée ouverte au grand public, sur l’initiative de l’Agence des aires marines protégées, dédiée aux grands fonds marins, est organisée le 10 décembre à 20h30 en partenariat avec Océanopolis et l’Ifremer. Le documentaire de Sarah Zierul  « Les grands fonds : le nouvel eldorado » sera projeté en présence de la réalisatrice. La projection sera suivie d’un débat animé par André Thomas, rédacteur en chef du Marin. Au-delà des découvertes scientifiques dans les grands fonds, il sera surtout question de l’exploitation de ces écosystèmes (pêche, recherche minière et pétrolifère, trafic maritime…) et de leur protection. Organisée en marge du séminaire, cette rencontre permettra aux meilleurs spécialistes et représentants socio-économiques de répondre aux questions du public.

Retour à l'agenda