Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Affiner votre recherche

ICoMMPA2 - 2ème Conférence Internationale des Aires Protégées pour les Mammifères Marins « Territoires menacés, espèces en danger »

Du 07/11/2011 au 11/11/2011 - Fort-de-France et Les Trois îlets, Martinique - Antilles

La deuxième conférence internationale des aires protégées pour les mammifères marins (ICoMMPA2 : 2nd International Conference on Marine Mammals Ptrotected Areas) est portée par la France et organisée par l’Agence des aires marines protégées, en étroite collaboration avec le département « National Marine Sanctuaries » de la NOAA et avec la plupart des acteurs institutionnels et associatifs de la Martinique. A cette occasion, le sanctuaire AGOA, premier sanctuaire de mammifères marins dans les Antilles françaises sera fortement valorisé, ainsi que tous les projets de coopérations régionales y attenant.

ICoMMPA2 – 2ème Conférence Internationale des Aires Protégées pour les Mammifères Marins

« Territoires menacés, espèces en danger »

Fort-de-France et Les Trois îlets, Martinique – du 7 au 11 novembre 2011
La deuxième conférence internationale des aires protégées pour les mammifères marins (ICoMMPA2 : 2nd International Conference on Marine Mammals Ptrotected Areas) est portée par la France et organisée par l’Agence des aires marines protégées, en étroite collaboration avec le département « National Marine Sanctuaries » de la NOAA et avec la plupart des acteurs institutionnels et associatifs de la Martinique. A cette occasion, le sanctuaire AGOA, premier sanctuaire de mammifères marins dans les Antilles françaises sera fortement valorisé, ainsi que tous les projets de coopérations régionales y attenant.

Contexte

Dans le monde, près de 740 aires marines protégées ou aires protégées ayant une partie côtière sont naturellement peuplées de diverses populations de mammifères marins, ou ont été spécialement désignées pour les protéger.  Les aires marines protégées sont reconnues comme étant un outil essentiel pour gérer et préserver les ressources de nos océans.Les aires protégées pour les mammifères marins sont d’autant plus particulières qu’elles s’attachent à protéger des espèces qui migrent chaque année bien au delà des frontières classiques des eaux territoriales. C’est pourquoi, afin de protéger efficacement ces espèces, les gestionnaires des différents sanctuaires de mammifères marins doivent travailler en étroite collaboration, mais aussi interagir et échanger avec les autres programmes de conservation en dehors des dites zones protégées. Malheureusement,  la plupart des gestionnaires travaillent souvent de manière isolée, depuis les fjords chiliens jusqu’aux îles les plus reculées du Pacifique.

Pour partager les expériences des scientifiques et des gestionnaires sur la connaissance et la conservation des mammifères marins, une première conférence sur les aires protégées pour les mammifères marins a été organisée par la NOAA (National Oceanic and Athmospheric Administration) dans le Sanctuaire National Marin pour les Baleines à bosse des Îles Hawaii en avril 2009. 200 participants de 40 pays se sont retrouvés autour de la thématique : « Créer des réseaux et du lien entre les différents sanctuaires de mammifères marins ».
Pour cette deuxième conférence, 200 à 300 participants sont attendus. Un comité de pilotage international d’une quinzaine d’experts assure le lien politique et la cohérence entre les différentes conférences successives. Un comité local organisé autour de la DEAL Martinique est chargé de définir les modalités pratiques de mise en œuvre et l’implication de chacun au niveau local et régional.

Thématique et format de la conférence

Le thème de cette deuxième conférence internationale sera celui de la protection des espèces en danger et de leurs territoires.

Un groupe de globicéphales (Globicephala melas) échoués, sur une plage des Antilles françaises

 

 

 

 

 

 

Les conclusions de la conférence devront permettre aux scientifiques et aux gestionnaires de proposer les mesures d’urgence qui s’imposent, afin qu’elles puissent être ensuite relayées par les politiques, aussi bien au niveau régional que national ou international. D’éminents scientifiques ainsi que des spécialistes des aires protégées pour les mammifères marins introduiront au travers d’exposés les grandes thématiques des 2 premières journées de plénières pour lancer les discussions sur :

  • Gérer les espèces en danger en fonction des menaces ponctuelles locales (captures accidentelles par des pêcheurs, collisions avec des navires, whale-watching) ou plus globales qui pèsent sur elles  (changement climatique, bruits) ;
  • Affiner notre connaissance sur les habitats en dangers critiques de dégradation et sur les hotspots ;
  • Délimiter les espaces fondamentaux et les routes de migrations grâce à des outils tels que la planification spatiale maritime ;
  • Initier ou améliorer les accords régionaux sur tous les océans comme dans la région Caraïbe.

Des ateliers de travail permettront de poursuivre en petits groupes les thématiques abordées en plénières autour de sujets tels que le whale-watching à l’intérieur des aires protégées ou la gestion des menaces dans et hors des sanctuaires.  Mais aussi d’aborder des sujets bien plus spécifiques (propre à une espèce ou un lieu en particulier) à très large échelle pour intégrer les spécificités des espèces migratrices, et à plus petite échelle permettant d’intégrer ainsi les savoirs traditionnels. 

Pour plus d’informations :

Rendez-vous sur le site internet www.second.icmmpa.org

Retour à l'agenda