Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Filtrer

Glossaire

B

Benthique

Relatif au fond de la mer, qualifie également les organismes qui y vivent. S'oppose à pélagique.

Bio indicateur

Espèces animales ou végétales dont les comportements en font des témoins précoces des variations environnementales.

Biocénose benthique

Une biocénose est un ensemble d'être vivants (espèces animales et végétales) vivant dans un lieu de vie bien défini que l'on appelle le biotope.Une biocénose est composée d’êtres vivants pouvant vivre en interaction directe entre eux ou non mais étant toujours en interaction avec le milieu commun à tous.

On parle de biocénose benthique pour qualifier l'ensemble du vivant vivant au fond de la mer.

Biomasse

La biomasse est l'ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale. En écologie, la biomasse est la masse totale des organismes vivants mesurée dans une population, une aire ou une autre unité.

Bouchots

Pieux cylindriques, traditionnellement en chêne, plantés en lignes sur le bas de l’estran (concessions sur le domaine public maritime) sur lesquels est fixé le naissain de moules (jeunes) pour leur grossissement.

Branchies

Organes respiratoires des animaux aquatiques.

C

Cabotage

Mode de navigation maritime qui consiste à se déplacer de port en port en restant à proximité des côtes.

Cale

Les cales sont des plans inclinés, parallèles ou perpendiculaires au trait de côte, permettant la mise à l'eau ou le hissage d'une embarcation. Elles sont souvent l'infrastructure élémentaire des sites portuaires. Elles sont appelées rampes lorsque l'inclinaison est importante.

Cantonnement de pêche

Un cantonnement est une zone délimitée, en mer, dans laquelle la capture d'espèces marines est soit interdite, soit limitée dans le temps ou réservée à certains engins / navires de pêche. La mise en place d’un cantonnement vise à une meilleure gestion des ressources halieutiques.

CAR-SPAW

Le CAR-SPAW est le Centre d'Activités Régional destiné à la mise en œuvre du protocole relatif aux zones et à la vie sauvage spécialement protégées de la zone Caraïbe (SPAW), depuis le Golfe du Mexique jusqu'à la mer des Antilles. 37 Etats et territoires ont signé en 1983 une convention de mer régionale, la Convention de Carthagène pour la protection et la mise en valeur des milieux marins de la Caraïbe. Plusieurs protocoles thématiques déclinent cette Convention, dont le protocole SPAW qui est entré en vigueur en 2000.

Le protocole SPAW a pour objectifs la protection des espaces et des espèces ayant un intérêt majeur pour la Caraïbe, dont l’ensemble des espèces de mammifères marins présents dans la région. La France est signataire de ce protocole.
Un plan d’action pour la conservation des mammifères marins (PAMM) a été adopté dans le cadre du protocole SPAW en septembre 2008. Ce plan quinquennal comprend 10 objectifs clefs, dont la protection de sites et zones clefs pour les mammifères marins ainsi que des connexions écologiques entre ces zones, l’évitement des collisions et l’évitement du dérangement notamment acoustique de ces espèces.

Le CAR-SPAW, en tant qu'outil régional en charge du Plan d'Action Mammifères Marins (PAMM) au sein de la Grande Région Caraïbe, a pour principal objectif d'aider les pays signataires du protocole SPAW à concevoir et mettre en œuvre des programmes de conservation, notamment sur les mammifères marins. A ce titre, son rôle - à la fois financier, technique et logistique - est d'appuyer des projets répondant aux enjeux du PAMM.