Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Antenne Polynésie française

En 2007, la Polynésie française a passé une convention avec l’Agence des aires marines protégées pour un appui technique concernant le développement d’aires marines protégées.
De 2008 à 2009, l’Agence des aires marines protégées et le WWF ont réalisé une analyse éco-régionale (AER) du milieu marin (inventaire de la connaissance sur le patrimoine marin et des usages s’exerçant en mer). Cette AER constitue une des bases de l’élaboration d’une stratégie de création d’aires marines protégées.
L’antenne de Polynésie française a été créée en mai 2009 et est basée à Papeete.

La Polynésie française, un continent maritime

La Polynésie française compte 118 îles disséminées sur 5 millions de km² d’espace maritime, soit la moitié des eaux sous juridiction française. Composée de 5 archipels (Australes, Gambier, Marquises, Tuamotu et Société), on y recense 84 atolls, soit 20% des atolls du monde. Elle abrite près de 15 050 km² d’écosystèmes coralliens. Les eaux polynésiennes ont été identifiées comme espace à enjeux par l’UICN pour une reconnaissance au titre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cependant, ces espaces font face à des pressions humaines et naturelles, qui nécessitent de mettre en place des mesures de gestion adaptées. Ce défi est d'autant plus important à relever que l’économie polynésienne est directement liée au milieu marin (tourisme, pêche, perliculture). 

Les aires marines protégées de Polynésie française

Depuis 1971, la Polynésie française met en place des AMP : plans de gestion de l’espace maritime (PGEM), sites classés et zones de pêches réglementées. Certains de ces espaces bénéficient d’une reconnaissance internationale au titre du Programme « Man and Biosphere » de l’UNESCO (atolls de Fakarava) ou de la Convention RAMSAR relative aux zones humides d’importance internationale (Moorea). Par ailleurs, la Polynésie française dispose d'un sanctuaire de mammifères marins s'étendant sur toutes les eaux sous juridiction.

www.environnement.gouv.fr

Parallèlement, il existe des mesures de gestion prises par les populations appelées « rahui ». Certaines ont cours notamment à Rapa et à Maiao.

Les actions soutenues par l’antenne de Polynésie française

L’appui aux aires marines protégées

Dans le cadre défini par la convention, l’Antenne apporte un soutien technique aux gestionnaires d’AMP. Elle participe aux réflexions menées par le gouvernement sur la structuration des cadres réglementaires et du suivi pénal des infractions dans les AMP.
Par ailleurs, l'antenne anime un programme de coopération sur la gestion d’aires marines entre la Polynésie française et des équipes de la National Oceanographic and Atmospheric Agency (NOAA) d’Hawaii, notamment celles de « Papahanaumokuakea ». L’objectif est de collaborer sur des thématiques communes à la région polynésienne, telles que l’implication des communautés locales, l’intégration des principes de gestion traditionnels ou encore de développer des partenariats scientifiques.
De plus, par sa participation au comité d’experts UNESCO, l’Antenne soutient le processus d’inscription au patrimoine mondial des Marquises, concernant les aspects maritimes.
L’Antenne a également participé activement à l’organisation de la Conférence régionale Pacifique que le gouvernement polynésien a organisé en 2009 .en partenariat avec l’Agence des aires marines protégées. Cette conférence a réuni les représentants d’une vingtaine d’Etats du Pacifique pour échanger sur les enjeux de protection et les aires marines protégées.

La gestion intégrée

La gestion intégrée des espaces maritimes est une priorité en Polynésie française. Ainsi, l’antenne contribue au projet polynésien de création d’une structure interministérielle de gestion d'espaces protégés littoraux, maritimes et terrestres. Son objet serait l’appui aux politiques publiques pour la gestion de ces espaces et de constituer une agence de moyens pour leurs gestionnaires.

Parallèlement, l’Antenne, en coordination avec le Pays, la commune de Moorea et le Conservatoire du littoral a réalisé une simulation de plan de gestion intégrée de la baie d’Opunohu à Moorea. Sa mise en œuvre est en cours de réflexion.
L’Antenne est également le relai du Conservatoire du littoral en Polynésie française, ce qui permet de croiser les méthodologies propres aux deux établissements publics.

L’acquisition de connaissances relatives au milieu marin

Compte tenu de l’ampleur de cette zone maritime relativement peu connue et des enjeux de gestion, l’acquisition de connaissances est une priorité.
L’Agence réalise donc des missions scientifiques en vue de proposer une cartographie des enjeux concernant le patrimoine marin polynésien. L’antenne assure le soutien de ces opérations en coordination avec le Pays et les maires. Ainsi, en 2011, une campagne d'observation de la mégafaune marine sur l'ensemble des eaux polynésiennes (REMMOA) a été réalisée en partenariat avec le Centre de recherches sur les mammifères marins de la Rochelle. Les résultats de cette campagne contribueront à la gestion du sanctuaire des mammifères marins. Une campagne océanographique a également pour objectifs d’explorer les fonds des  Marquises. Son objectif est de collecter des données qui permettront aux autorités polynésiennes d’envisager la gestion future de cet espace, notamment dans une perspective d’inscription au patrimoine mondial.
Enfin,  l’intérêt des données scientifiques passe aussi par leur diffusion et un échange avec la société civile qui joue un rôle clé en matière de gestion des zones côtières. Ainsi, les campagnes réalisées par l’Agence en Polynésie française sont l’occasion d’impliquer la population, par des réunions publiques et des interventions dans les établissements scolaires. De plus, l’antenne contribue à de nombreux séminaires ou conférences et à la réalisation d’ouvrages dédiés au milieu marin polynésien.

consultez le document d'analyse écorégionale

L’équipe de l’antenne Polynésie française

Sophie-Dorothée Duron assure la coordination de l’Antenne Polynésie française.

Coordonnées :
Antenne de Polynésie française de l’Agence des aires marines protégées
Haut commissariat de Polynésie française
43 avenue Bruat
98714 Papeete
Polynésie française