Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Sensibilisation à la gestion efficace du réseau des aires marines protégées via les aires marines éducatives

Le concept d’aire marine éducative (AME) est une démarche participative impliquant les élèves autour d’un projet d’action citoyenne de protection et de gestion du milieu marin. Lancée en 2013 sur Tahuata, aux Marquises, cette démarche innovante se structure et se standardise afin de l'étendre sur le reste de la Polynésie et de la développer pour l’appliquer à d’autres zones, terrestres ou ripicoles. Lors de la COP 21 à Paris, un partenariat a été signé, entre la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Ségolène Royal, et le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, afin de renforcer le réseau polynésien et d’étendre la démarche à l’échelle nationale en respectant la philosophie du concept polynésien né dans l’archipel des Marquises.

Le projet pilote PUKATAI

Le projet pilote PUKATAI a été initié sur 6 AME dans chacune des 6 îles habitées de l’archipel des Marquises.

Les aires marines éducatives se définissent comme une zone littorale et maritime gérée de manière participative par les enfants d'une école primaire (du cycle 3).

Dans ce cadre, l’Agence des aires marines protégées a souhaité réaliser un état initial de chaque baie choisie permettant également de dégager une méthodologie simple et reproductible pour la mise en place de futures nouvelles aires marines éducatives.

D’autre part, le second objectif de ce projet est de sensibiliser les enfants à leur environnement en leur faisant prendre conscience de notions telles que les habitats, les espèces, l’évolution du vivant et les procédures d’évaluation de la biodiversité.

Le logo montre un poisson réalisé à partir de palme de cocotier, avec en sur-inscription "aire marine éducative" en écritue ondulée au-dessus d'une vague bleue

Par la suite, développés sous la forme d’un label, le logo et le concept ont été cédés officiellement au gouvernement de la Polynésie Française. Ainsi, c’est son représentant, le ministère de l’Éducation et son service (Direction de l’Éducation et des Enseignements), qui sont responsables de son application sur l’ensemble du territoire. L’Agence française pour la biodiversité (qui reprend les missions de l'ancienne Agence des aires marines protégées) est en soutien à ce déploiement qu’elle accompagne dans la pérennisation du réseau pilote et dans son extension.

Soutien de l'Agence française pour la biodiversité

Ce soutien se matérialise par :

  • une participation au comité de pilotage des AME, ainsi qu'à l'examen des dossiers de labellisation,
  • la participation à la structuration et la mise en place du réseau effectif sur la Polynésie française, et
  • la pérennisation du réseau pilote aux Marquises,
  • l'aide à la levée de fonds,
  • le soutien à la participation à des événements internationaux (dont IMPAC 4),
  • la réflexion sur l'extension du concept au milieu terrestre,
  • l'élaboration de documents pédagogiques.
Date de mise à jour : 08/2017