Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Valorisation des connaissances relatives au milieu marin

Compte tenu de l’ampleur de la zone maritime relativement peu connue et des enjeux de gestion, l’acquisition de connaissances est pertinente pour envisager une gestion efficace de ces espaces.  Le projet de création de la grande aire marine protégée des Marquises Te Tai Nui a Hau avait fait l'objet de trois campagnes scientifiques. Aujourd'hui, la recherche scientifique est à nouveau une composante indissociable des projets de l'Antenne en Polynésie.

Depuis 2007, et dans le cadre de son partenariat avec la Polynésie française et sous son égide, l’antenne de l’Agence des aires marines protégées devenue en janvier 2017 l'Agence française pour la biodiversité a réalisé de nombreuses actions localement, notamment :

  • l’analyse éco-régionale marine de la Polynésie française, 2008-2010 ;
  • la préfiguration du conservatoire polynésien des espaces gérés, 2010-2011;
  • la réalisation d’études scientifiques (avec des partenaires scientifiques dont le CNRS, l’IRD, le CRMM, le MNHN, l’IFREMER) avec la collaboration de la Polynésie française, des communes et de la société civile :
  1. « REMMOA 2011 » (campagne d’observation de la mégafaune marine de Polynésie)
  2. « PAKAIHI I TE MOANA 2012 » (campagne océanographique aux Marquises)
  3. « PALIMMA 2013 » (patrimoine culturel lié à la mer et au littoral aux Marquises)

L’antenne a assuré le soutien de ces opérations en coordination avec le Pays et les maires. Elle a réalisé des missions scientifiques en vue de proposer une cartographie des enjeux concernant le patrimoine marin marquisien. Enfin, l’intérêt des données scientifiques passe aussi par leur diffusion et un échange avec la société civile qui joue un rôle clé en matière de gestion des zones côtières. Les campagnes réalisées étaient l’occasion d’impliquer la population, par des réunions publiques et des interventions dans les établissements scolaires.

L’analyse éco-régionale marine des îles Marquises (AER)

Les AER sont destinées à localiser et à qualifier, pour une région donnée, les enjeux de l’espace littoral et marin afin de proposer une stratégie de création et de gestion d’aires marines protégées adaptée à chaque région maritime. Pour cela, elles s’appuient sur un diagnostic partagé des connaissances existantes et des enjeux présents sur un territoire maritime.

L’analyse éco-régionale marine des îles Marquises a débuté en 2013 dans le cadre du projet de création d’une aire marine protégée aux Marquises, projet qui a évolué en 2016 au service de l’identification d’enjeux de gestion.

Elle s’est déroulée en deux phases :

  1. phase de synthèse de l’existant, en termes de connaissances sur le milieu marin ;
  2. phase d’analyse croisée de ces informations, accompagnée d’une concertation menée avec les experts nature et culture, les professionnels, les services techniques, et la population pour déterminer les enjeux en mer.

Ce document est une synthèse des connaissances destinée à  localiser et à qualifier, pour la zone maritime entourant l’archipel des îles Marquises, les enjeux de l’espace marin afin de proposer une stratégie et des modalités de création et de gestion d’aires marines protégées adaptées au contexte politique, économique et culturel. Ce document fourmille d’informations et de cartes sur le patrimoine naturel et culturel et aboutit à un constat sur les usages et pressions.

L’analyse éco-régionale marine des îles-sous-le-vent (AEISV)

La restitution institutionnelle de l’AER marine des îles Marquises a eu lieu le 22 novembre 2016. Dans sa continuité, le projet de réalisation d’AERs marines côtières pour les autres archipels de Polynésie française a débuté en 2017 par l’archipel de la Société. Cette AER sera réalisée en plusieurs étapes  :

  1. le groupe des Iles-sous-le-Vent (Te fenua raro mata’i),
  2. le groupe des Iles-du-Vent (Te fenua ni’a mata’i),
  3. les autres archipels.

Ces documents de synthèse sont destinés à établir un état des lieux des connaissances ainsi qu’à localiser et à qualifier les enjeux d’un archipel depuis les côtes jusqu’aux limites de la mer territoriale. Ils s’inscrivent dans une volonté d’encourager la gestion  des espaces marins côtiers de Polynésie française.

Une AER est un outil d’aide à la décision qui traduit une vision intégrée des informations disponibles et permet d’apporter des recommandations opérationnelles pour les gestionnaires de ces espaces réglementés ou non.

Date de mise à jour : 11/2017