Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Mission d'étude pour la création d'un parc naturel marin dans le golfe normand-breton

Golfe normand-breton : concertation

Une concertation avec l’ensemble des acteurs

Le projet de parc naturel marin est piloté par les deux préfets coordonnateurs désignés par l’arrêté du 20 janvier 2010. Ils ont chargé la mission d’étude d’assurer la concertation nécessaire avec l’ensemble des acteurs du territoire :

  • les élus locaux : communes, communautés de communes et d’agglomération, conseils généraux et régionaux, syndicats mixtes, ainsi que les élus parlementaires,
  • les organisations professionnelles: pêcheurs, conchyliculteurs, professionnels des ports de commerce, de pêche et de plaisance, extracteurs de granulats, promoteurs d’activités nouvelles
  • les usagers de loisirs en mer : représentants des pêcheurs de loisir, des sportifs, des plaisanciers...,
  • les associations de protection de l'environnement,
  • les services de l’État et les établissements publics (Conservatoire de littoral, Agences de l’eau…),
  • les scientifiques de l’Ifremer, du Muséum national d’Histoire Naturelle, des Universités de Rennes, Caen, Brest, de l’Agro-campus de Rennes, …..

Les phases de la concertation

Le travail de la mission se déroule en trois phases :

  1. Etat des lieux pour analyser les enjeux du territoire d’étude
    Durant sa première année de fonctionnement, la mission s’est ainsi attachée à réaliser un diagnostic sur le patrimoine naturel (biodiversité et écosystèmes), le patrimoine culturel et les usages et activités ainsi que le contexte socio-économique. Consultez les rapports synthétiques et fiches-usages disponibles en ligne.
  2. Concertation pour dégager les orientations du PNM, puis le périmètre et le conseil de gestion adéquats
    Cette phase d’échanges et de co-construction avec les acteurs du territoire est actuellement en cours.

    consultez le calendrier de la concertation

  3. L’instruction du dossier en vue de sa présentation au Ministère après consultation publique

La concertation avec les acteurs du territoire

La concertation a été menée selon différentes approches, depuis juin 2011 :

  • La mise en place d’une instance de suivi de la concertation, ouverte à tous les acteurs du territoire (plus de 600). La première réunion l’instance de suivi de la concertation a été organisée, le 05 juillet 2010, en présence de près de 200 participants du territoire. La seconde a eu lieu à St Malo, le 11 octobre 2011, pour faire un point d’étape sur le projet, en particulier pour prendre connaissance des éléments de diagnostic et d’enjeux du territoire.
  • Des réunions bilatérales avec les acteurs maritimes : depuis l’engagement de la mission, plus de 300 réunions d’information et d’échanges ont été animées par la mission d’étude.
  • Des groupes de travail multi acteurs qui se réunissent pour proposer, discuter et partager les éléments qui construiront le futur parc naturel marin :
    • Ateliers thématiques : la mission a organisé, en 2011, 12 groupes de travail sur les thèmes suivants : patrimoine culturel maritime, qualité des eaux, ressources marines, activités industrielles, patrimoine naturel et écosystèmes, activités de loisirs. Ces réunions avaient pour but de construire et partager les éléments de diagnostic avec les acteurs, et également de proposer et valider des enjeux pour le territoire d’étude. Plus de 400 personnes ont participé à ces réunions de travail. (Ces réunions de travail ont permis une première vraie confrontation des représentations des acteurs concernant la gestion actuelle et à venir de l’espace maritime objet de l’étude. Sur la base d’un diagnostic actualisé avec leur concours actif, les acteurs ont pu échanger, sur ce qui à leurs yeux faisait enjeu sur cet espace maritime).
    • Un groupe de travail transversal : cette réunion, organisée à la Maison de la Baie du Vivier sur Mer, le 12 juillet 2011, avec une trentaine d’acteurs volontaires, a permis d’approfondir et de reformuler les enjeux évoqués lors de chaque réunion thématique, pour faire émerger des questionnements transversaux et pour structurer la suite de la concertation.
    • Des ateliers de concertation locale : 20 réunions réparties de la baie de St Brieuc à la Hague ont été organisées par la mission d’étude entre février et juin 2012 pour, dans le cadre d’un échange ouvert à tous les acteurs du territoire, hiérarchiser les enjeux de gestion du milieu marin et commencer à ébaucher les bases du projet de parc naturel marin : contributions aux orientations et esquisses de périmètres.
    • Des journées d’études et de débats sur des thématiques particulières :