Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

L'expédition Madibenthos, inventaire de la faune et de la flore marines côtières en Martinique est finie !

17/10/2016 Connaissance - Antilles

Lundi 10 octobre a eu lieu la dernière sortie de terrain pour l'expédition Madibenthos. Cet inventaire de la faune et de la flore marine de grande ampleur sur les côtes martiniquaises était piloté par le Muséum national d’Histoire naturelle.

L'expédition Madibenthos en chiffres

  • 1 mois d'expédition
  • 63 personnes impliquées
  • 19 700 heures au laboratoire, sur et sous l'eau (équivalant à 11 années de travail pour une personne)
  • 506 événements de collecte
  • 906 élèves qui ont visité le laboratoire installé sur la base navale du Fort Saint-Louis
  • 1 000 espèces aperçues qui n'étaient pas encore connues de cette île
  • 100 à 200 espèces nouvelles échantillonnées.

Il y a quatre ans, l'expédition Karubenthos avait eu lieu en Guadeloupe. Les scientifiques ont pu comparer les espèces et, résultat inattendu, la Martinique et la Guadeloupe ne partageraient que 50 % de leurs espèces.

L'équipe quitte la Martinique avec l’impression d’écosystèmes côtiers en très mauvais état écologique. Les récifs coralliens sont envahis par les algues, y compris sur la côte Atlantique, pourtant plus ouverte. Le poisson-lion est aussi une espèce invasive qui fait des ravages. Il a été observé sur pratiquement tous les sites d’observation. Faute de prédateurs locaux connus, le poisson-lion a un impact important sur les juvéniles des espèces autochtones.

Dans les mois qui viennent, le tri des données sera effectué et rendu disponible pour les spécialistes, les échantillons seront versés en collection et les identifications seront mises en ligne sur le site de l'INPN.

Les données et échantillons Madibenthos permettront de doter les décideurs et les gestionnaires du milieu marin martiniquais des connaissances nécessaires à la mise en place de mesures de gestion et de protection, notamment des aires marines protégées. Ils alimenteront sans aucun doute des publications pour de nombreuses années. De l'expédition KARUBENTHOS qui avait eu lieu en Guadeloupe en 2012, il est déjà sorti 28 publications et la description de 129 espèces nouvelles ; et de l'expédition de 2014 en Guyane, 5 publications et 17 espèces nouvelles.

Ce projet fait partie du programme d’acquisition de connaissances sur le milieu marin ACQUIMART, piloté par l’Agence des aires marines protégées, la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, l’Office De l’Eau, la Direction de la Mer, la Collectivité Territoriale de Martinique, et dont l’animation est réalisée par l’Agence des aires marines protégées. L’objectif est de mettre à la disposition des gestionnaires et des décideurs les connaissances opérationnelles nécessaires à la gestion et à la protection du milieu marin.

Retour aux actualités