Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Emmanuelle Wargon rencontre les élèves des aires marines éducatives

27/06/2019 Antilles

Lors de son séjour en Martinique, du 23 au 24 juin, Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a rendu visite aux élèves du collège Alexandre Stellio des Anses d'Arlet qui ont géré une aire marine éducative durant l'année 2018.

Cette rencontre s'est tenue à la forêt Vatable, en bordure de la mangrove de Génipa, haut lieu de la biodiversité martiniquaise.

Une vingtaine d'élèves de 12 à 13 ans ont répondu aux nombreuses questions posées par la secrétaire d'Etat, très attentive à la notion de transmission des connaissances relatives au patrimoine naturel, qui constitue l'une des valeurs fondamentales de la démarche des aires marines éducatives.

Après avoir œuvré pendant une année à la préservation d'un bout de littoral de leur commune, dans le cadre de leur projet scolaire d'aire marine éducative, les élèves ont partagé leurs acquis et leur expérience avec Emmanuelle Wargon, sous l'œil approbateur de leur enseignante, Rolande Menil, qui a mené à bien ce projet.

Sous forme d'exposition photos et de questions-réponses, ils ont présenté leurs actions qui témoignent de leur engagement en faveur de la protection de la biodiversité.

Nettoyage des plages, rencontre avec les marins-pêcheurs, diagnostic de l'état de conservation des milieux… sont autant de projets qu'ils ont déployé durant l'année et qui leur ont permis de prendre conscience des enjeux environnementaux liés à notre territoire.

 Des projets d'aires marines éducatives qui se développent en Martinique

A l'origine, en 2016, le projet aire marine éducative était constitué de deux classes pilotes, soit 46 élèves. A peine deux années plus tard, on comptait déjà 13 classes, 4 établissements scolaires et 311 élèves engagés dans la démarche. Et l'évolution ne s'arrête pas là, puisque la rentrée prochaine verra l'implication de 5 nouvelles écoles, gage d'une nouvelle prise de conscience face aux enjeux auquel est confronté notre environnement marin.

Retour aux actualités