Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Martinique, le décret qui officialise sa création est paru

12/05/2017 Politique de la mer - Aires marines protégées - Antilles

Le décret interministériel portant création du Parc naturel marin de Martinique est paru au Journal officiel du 7 mai 2017. Le neuvième parc naturel marin est donc né après trois années de concertation menées par la mission d’étude de l’Agence française pour la biodiversité sous l’autorité du préfet de Martinique.

Élément clefs de la concertation :

  • 2 comités de concertation : le 4 décembre 2013 pour introduire la concertation et le 28 novembre 2016 pour la conclure
  • 8 réunions entre avril 2014 et novembre 2015 sur tout le territoire
  • Plus de 200 acteurs martiniquais impliqués dans la concertation
  • Une enquête publique entre le 2 janvier et le 2 février 2017

Les membres de son conseil de gestion vont maintenant être désignés et devraient se réunir pour la première fois avant la rentrée scolaire prochaine. Ils disposeront de trois ans, à compter de la date de parution,  pour élaborer le plan de gestion du Parc naturel marin sur la base des orientations de gestion précisées dans le décret.

Le périmètre du Parc naturel marin de Martinique et ses enjeux

Le Parc s’étend de la côte martiniquaise jusqu’à la limite extérieure de la zone économique exclusive pour une superficie de 47 340 km². C’est le second plus grand parc naturel marin en superficie après celui de Mayotte dans l’océan Indien.

Cette surface présente de nombreux enjeux écologiques avec une grande diversité d’habitats marins (mangroves, plages, îlets, herbiers, communautés coralliennes, habitats profonds peu connus…) qui compte une faune et flore riche et fragile (crustacés, mollusques, poissons côtiers et grands pélagiques, tortues, cétacés, oiseaux marins…). Ce périmètre intègre également les enjeux politiques, car la totalité des communes et collectivités littorales y sont impliquées, de même que la collectivité territoriale de Martinique, et socio-économiques puisque tous les usages marins sont concernés, qu’ils se déroulent sur la côte ou au large. Le Parc offre ainsi les meilleures perspectives pour répondre aux objectifs de protection du patrimoine naturel et de développement durable des activités.

Le Conseil de gestion

C’est l’organe de gouvernance du parc naturel marin. Il se réunit en moyenne deux fois par an pour mettre en œuvre les orientations de gestion et traite des sujets intéressant le Parc dans une vision transversale des écosystèmes et des usages. Il valide le plan d’actions annuel du Parc et est également amené à se prononcer sur certaines activités soumises à autorisations administratives.

Le Conseil de gestion du Parc naturel marin  de Martinique est composé de 53 membres représentant les différentes catégories d’acteurs du milieu marin. Le décret présente la liste non-nominative de ces membres qui seront précisés par un arrêté préfectoral de nomination d’ici quelques semaines.

Les orientations de gestion

Les sept orientations de gestion du Parc naturel marin de Martinique sont les grands objectifs à long terme du Parc. Elles répondent aux attentes et préoccupations identifiées par les acteurs et le public au cours de la concertation. Elles vont désormais guider l’élaboration du plan de gestion du Parc qui sera la feuille de route à quinze ans pour les actions de connaissance et de suivi du milieu marin, de contrôle, de soutien des activités maritimes durables et pour la sensibilisation des usagers.

Retour aux actualités