Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale

26/11/2018 Parc naturel marin - Presse - Manche / Mer du Nord

Le conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale s’est réuni le lundi 26 novembre 2018 à Cucq-Stella plage.

À l’ordre du jour :

  • Le projet « Ecophoques » : vers une meilleure connaissance des phoques du Parc ;
  • Présentation du programme d’actions 2019 : les projets phares ;
  • Projet Natura 2000 : gestion des sites du Parc et présentation du Life intégré « Habitats marins » (Marha)

Vers une meilleure connaissance des phoques du Parc 

Le projet « Ecophoques », visant à mieux connaître les deux espèces de phoques (le phoque veau-marin et le phoque gris) présents dans les eaux du Parc et leurs interactions avec les activités humaines, a apporté en 2018 de nouveaux résultats. Ceux-ci ont été présentés aux membres du conseil de gestion.

Financé par la Région Hauts-de-France et par le Parc naturel marin, ce projet a été réalisé par les bénévoles et/ou les personnels du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (UMR CNRS/Université de La Rochelle) et des associations suivantes :

  •  CMNF (Coordination Mammologique du Nord de la France),
  •  Picardie Nature,
  •  ADN (Association Découverte Nature),
  • GEMEL (Groupement d’Etude des Milieux Estuariens et Littoraux)
  • GDEAM 62 (Groupement de Défense de l’Environnement  de Montreuil-sur-mer et du Pas-de-Calais)

Les actions menées ont été organisées selon trois grands axes, coordonnés chacun par des organismes différents :

  • Axe 1 - Distribution et abondance des phoques (coordination CMNF, ADN et Picardie Nature)
  • Axe 2 - Ecologie alimentaire des phoques (coordination CEBC)
  • Axe 3 - Interactions entre activités humaines et phoques (coordination GEMEL)

Résultats 2018

En 2018, le projet « Écophoques »a permis d’apporter de nouvelles connaissances plus précises sur les habitudes comportementales et alimentaires de ces deux espèces présentes sur les côtes des estuaires picards et de la mer d’Opale. L’étude recense simultanément, de la frontière belge à la baie de Somme, de l’ordre de 700 phoques veaux-marins et 400 phoques gris. Ce suivi a aussi permis d’identifier et de modéliser les zones de chasse probables de ces mammifères.

Pour mieux connaître ces populations de phoques et mieux appréhender leurs interactions avec les activités humaines, à moyen et long terme sur le littoral,  les agents de terrain du Parc contribueront à étudier l’environnement de ces espèces. Parmi les pistes de réflexion proposées, il s’agirait d’aller plus loin dans l’étude comportementale des phoques avec la pose de balises GPS (Télémétrie) afin de suivre au mieux leur déplacement en baie de Somme. Des conférences et des actions de sensibilisation sont aussi au programme d’actions 2019 du Parc.

Programme d’actions 2019 du Parc

Les projets phares et les premières pistes de réflexion du programme d’actions 2019 ont été présentés aux membres du conseil de gestion.

  • En 2019, de nouveau projets seront initiés et d’autres poursuivis dans le but de décliner le plan de gestion établi en 2015. En se basant sur ses axes stratégiques, le Parc naturel marin propose un plan d’action annuel.

Retrouvez les principaux projets du Parc pour 2019 dans notre Communiqué de Presse (en bas de page)

Projet Natura 2000 : gestion des sites du Parc

Le réseau Natura 2000 est composé de sites désignés en application des directives européennes « Oiseaux » de 1979 et « Habitats, faune, flore » de 1992 avec 2 objectifs forts :

  • la préservation de la diversité biologique et du patrimoine naturel : le maintien ou le rétablissement du bon état de conservation des habitats et des espèces et le développement de leur connaissance
  • la prise en compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales : les projets d’aménagements ou les activités humaines ne sont pas exclus dans les sites Natura 2000, sous réserve qu’ils soient compatibles avec les objectifs de conservation des habitats et des espèces qui ont justifié la désignation des sites.

Pour les sites Natura 2000 en mer, le Parc gère la collecte d’information des sites protégés assure le suivi et l’évaluation de ces espaces. Le Parc est opérateur et animateur de 4 sites Natura 2000 :

  1. Estuaire de la Canche
  2. Baie de Canche et couloir des 3 estuaires
  3. Estuaires picards : Baie de Somme et d’Authie : en cogestion avec le syndicat mixte Baie de Somme grand littoral
  4. Estuaire et littoral Picard

Le conseil de gestion a validé la méthode et le calendrier pour élaborer le document d’objectifs des sites Natura 2000 du Parc.

Life Marha : vers la reconquête du bon état de conservation des habitats marins

Le projet européen Life Marha (Marine Habitats), initié pour 8ans (2018-2025), vise à optimiser la mise en œuvre de Natura 2000 en mer afin de rétablir et de maintenir le bon état de conservation des habitats marins. Pour rappel, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) coordonne ce projet national avec onze autres partenaires.

Avec ses 4 sites Natura 2000, le Parc porte le Life Marha sur son territoire en testant et mettant en œuvre des actions d’évaluation pour la gestion des habitats marins. La déclinaison de ce projet à l’échelle des parcs naturels marins, gestionnaires de sites Natura 2000 en mer, va permettre une transversalité des informations et des bonnes pratiques.

Dans cette optique, le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale va accueillir au sein de ses équipes, un chargé de mission dédié à la mise en œuvre du Life Marha. Il s’agira, en coordination avec l’équipe nationale Marha, de proposer des actions concrètes de restauration d’habitats et des actions de sensibilisation et ainsi favoriser la participation citoyenne.

Mots-clés associés : conseil de gestion

Retour aux actualités