Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Le conseil de gestion donne son avis sur le parc éolien de Dieppe - Le Tréport

23/10/2017 Manche / Mer du Nord

Le conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale s’est réuni ce vendredi 20 octobre 2017 à Abbeville. Il s’est positionné ce jour sur le projet de parc éolien de Dieppe – Le Tréport : l’avis rendu est défavorable.

Durant plusieurs semaines, les membres du conseil de gestion ont analysé précisément l’étude d’impact fournie par le promoteur, afin d’adopter un point de vue solide et argumenté. C’est au terme de plusieurs ateliers thématiques et de nombreuses discussions, qu’ils ont établi leur position.

En effet, après l’analyse conjointe des impacts du projet sur le milieu marin et des propositions de mesures visant à éviter, réduire et compenser le risque pour celui-ci, le conseil de gestion du Parc a estimé que le projet du promoteur n’était pas recevable en l’état.

L’avis défavorable a été formulé par le conseil à l’issu d’un vote à bulletin secret.

2e étape - avis conforme de l’Agence française pour la biodiversité

Le 27 novembre à Paris, le Conseil d’administration de L’Agence française pour la biodiversité se réunira pour rendre un avis conforme sur le projet éolien. L’avis du conseil de gestion du Parc lui aura été préalablement transmis et sera présenté par le Président du conseil de gestion, Monsieur Dominique Godefroy.

Pour rappel, l’avis est dit « conforme » lorsqu’il se réfère à une activité susceptible d’altérer de façon notable le milieu marin du Parc. Il peut être favorable, favorable assorti de prescriptions ou défavorable. Dans ce dernier cas, le projet ne peut être autorisé en l’état et les services de l’Etat instructeurs du dossier sont tenus de rejeter la demande d’autorisation.

L’Agence française pour la biodiversité apporte les moyens techniques, humains et financiers au Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale ainsi qu’aux huit autres parcs naturels marins français. Le conseil de gestion du Parc agit sur délégation de son conseil d’administration.

Retour aux actualités