Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

"Festivoiles – Festirames" 2017 : remise du "prix de la transmission" par le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon

27/07/2017 Patrimoine culturel - Façade Atlantique

Ce samedi 22 juillet 2017, le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon était présent aux « Festivoiles-Festirames » organisées par le Club Nautique de Claouey. Pour cette vingtième édition, des animations festives et régates d’aviron et de voiles traditionnelles étaient proposées. Le Parc naturel marin a remis le « prix de la transmission » à quatre catégories de voiles traditionnelles inscrites à la régate (bacs à voile, loups, monotypes, pinasses à voile) et a accueilli et renseigné les visiteurs sur son stand.

Tout au long de la journée, le Parc naturel marin a accueilli plaisanciers, adhérents du Club Nautique de Claouey, habitants du Bassin et vacanciers de tous âges sur son stand. Ces visiteurs ont ainsi pu découvrir le « prix de la transmission » décerné par la Parc naturel marin.

L’après-midi, ce sont 28 équipages qui ont pris le départ de la régate des voiles traditionnelles sous un ciel changeant.

Le « prix de la transmission »

Le Parc naturel marin a souhaité récompenser l’effort de transmission de la culture maritime locale au sein des équipages. Celle-ci participe à l’atteinte des objectifs stratégiques de son plan de gestion : celui d’inscrire dans le présent l’identité maritime du Bassin d’Arcachon, avec une culture maritime vivante portée par les acteurs locaux et les habitants. Offrir des possibilités de découverte et de pratique respectueuses du milieu marin, viser l’apprentissage, le plaisir de naviguer, et le partage de la passion des voiles traditionnelles sont autant de moyens d’atteindre cet objectif. L’enjeu réside donc dans la capacité du territoire à porter un lien de transmission entre générations, entre résidents et nouveaux arrivants mais aussi entre membres d’équipage à bord.

Le prix a été décerné aux équipages dont les membres affichaient le plus grand écart d’âge.

  • Pour la catégorie des loups, c’est « Loup Anna » qui a remporté le prix avec un écart de 34 ans entre l’équipier le plus jeune et l’équipier le plus âgé.
  • Concernant les bacs et les pinasses à voile, c’est respectivement « Julie Marie » et « La Teychine » qui ont été récompensés (42 ans et 57 ans d’écart).
  • Enfin, le titre a été remporté par « AZAWAGH » pour la catégorie des monotypes avec l’écart d’âge le plus important, toutes catégories confondues : 61 ans séparaient l’équipier le plus jeune et l’équipier le plus âgé.

Retour aux actualités