Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin du golfe du Lion

Programme d'actions 2018 du Parc naturel marin du golfe du Lion

Gestion - Méditerranée - Parc naturel marin

En 2018, le Parc naturel marin du golfe du Lion poursuivra un certain nombre de projets et en démarrera de nouveaux. Pour mener à bien ces actions, le Parc, entièrement financé par l’État, perçoit cette année un budget de 987 300 euros, hors masse salariale.

Acquisition de connaissances sur les coraux Lacaze-Duthiers

Le travail d’expertise sera poursuivi avec le laboratoire LECOB (CNRS-UPMC, situé à l’observatoire de Banyuls), afin de proposer à terme, des mesures de gestion pour préserver cet habitat. Depuis plusieurs années, les mêmes sites sont visités de manière systématique afin de mettre en évidence les modifications dues aux changements climatiques et aux activités humaines. Un véritable état des lieux de ces milieux situés à 400 mètres de profondeur est en cours.

Problématique d’érosion

Les 14 et 15 mars 2018, le Parc organise un séminaire visant à accompagner et sensibiliser les acteurs, usagers et élus aux problématiques d’érosion dans un contexte de changement climatique. « Climat, érosion, quel littoral pour demain ? », ce séminaire, ouvert à tous sur inscription, accueillera au Palais des congrès de Perpignan, une 100aine de personnes directement concernées par ces questions.

Les énergies marines renouvelables

Le Parc va poursuivre son accompagnement du consortium mené par ENGIE, lauréat de l’appel à projet de l’ADEME pour l’implantation d’une ferme pilote de quatre éoliennes flottantes au large de Leucate-Le Barcarès. L’objectif principal est d’assurer la bonne compatibilité de ce projet avec le plan de gestion du Parc et préparer les décisions du conseil lorsque le Parc sera saisi cette année, par les services de l’État pour donner son avis sur ce projet.

Collecte et transmission de la mémoire

Baptisées "converses de taverne" pour rappeler les rencontres journalières des pêcheurs après leur journée de pêche, des rencontres publiques organisées par le Parc sont mises en place pour collecter et transmettre la mémoire des gens de mer.La première rencontre a eu lieu en novembre 2017. Deux nouvelles converses auront lieu en 2018. Fort de sa longue expérience en la matière, le Musée de Palamos (Catalogne) appuie le Parc dans cette démarche.

Surveillance et contrôle

En 2017, le nombre d'agents au sein du service opérations est passé de un à huit. Afin que ces agents commissionnés puissent exercer leur pouvoir de police de façon cohérente, le Parc va concevoir un plan de surveillance et de contrôle en lien avec les autres services de L’État.

 

Date du document : 02/2018

Retour à la documentation