Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Mayotte

Observation des mammifères marins : il est temps de tenir compte des consignes de la charte !

19/09/2018 Patrimoine naturel - Activités de loisirs - Sensibilisation - Océan Indien

Prendre le temps d’observer à distance le comportement des animaux avant toute initiative, éviter d’approcher les animaux vulnérables notamment les couples mères-baleineaux, limiter le nombre d’approches sur un groupe d’animaux, ne pas faire de mise à l’eau car cette pratique est particulièrement perturbante, respecter une période de quiétude en n’approchant plus de mammifères marins après 14h...

Le Parc naturel marin rappelle les préconisations de la charte d'approche respectueuse des mammifères marins afin que chacun en ait connaissance avant de partir en mer.

Alors que la saison baleine 2018 bat son plein, il est temps que chacun se responsabilise pour la préservation des géantes des mers.

Une chance qu’il faut préserver

Si le lagon de Mayotte abrite des populations de dauphins et que les baleines à bosse viennent s’y reproduire, c’est parce qu’il propose des conditions particulièrement propices pour ces animaux. Les baleines viennent donc à Mayotte chaque année en période d’hiver austral pour y mettre bas, se reposer et allaiter afin que leurs petits aient assez de force pour reprendre la migration vers les eaux plus nourrissantes de l’Antarctique.
De mauvaises pratiques en mer perturbent les animaux. Répétés, ces dérangements peuvent nuire à leur santé ou les obliger à partir.

2018 : une saison critique

Cette année, les baleines sont nombreuses à Mayotte : mâles adultes, mères et baleineaux. L’activité d’observation bat son plein mais les approches précautionneuses sont souvent négligées : les mises à l’eau imprudentes et les infractions à la règlementation sont nombreuses. C’est une très mauvaise nouvelle pour nos géantes des mers.

Une de ces baleines, nommée Karima sur les réseaux sociaux, semble très affaiblie et présente des comportements atypiques (photo). Elle ne réagit plus face aux approches et mises à l’eau répétées, allant, par moment, jusqu’à délaisser son baleineau. Le Parc déconseille fortement de l’approcher car la perturbation qu’elle subit diminue ses chances de survie et, de ce fait, met en danger son petit.

Une règlementation à respecter...

En France, les mammifères marins sont protégés par la loi : la perturbation intentionnelle, qui comprend la poursuite et le harcèlement des animaux, est interdite. Un arrêté préfectoral fixe les conditions d’approche des mammifères marins à Mayotte.
Les agents du Parc effectuent des missions de surveillance sur ces conditions d’approche et relèvent ponctuellement des infractions relevant du code de l’environnement et de l’arrêté préfectoral, passibles d’amendes pouvant aller jusqu’à 750 euros, voire plus en cas de récidive. Pour autant, il est difficile pour ces équipes réduites de surveiller exhaustivement une zone aussi vaste…

... et une charte à adopter

Chacun doit donc se responsabiliser pour la préservation de ce patrimoine naturel exceptionnel.
Réalisée dans de bonnes conditions, l’observation des mammifères marins est une source d’enchantement et peut contribuer à leur préservation !
Il suffit, pour cela, de suivre quelques règles simples qui permettent d’éviter tout dérangement. Ces règles sont annoncées dans la charte d’approche respectueuse des mammifères marins, à l’usage de tous, professionnels comme plaisanciers.

Vous voulez en savoir plus

Les agents du Parcs sont présents sur le ponton de Mamoudzou pour informer les plaisanciers avant leur départ en mer. C'est l'occasion de s'engager en signant la charte!

Rendez-vous sur le ponton de Mamoudzou tout le mois de septembre (samedi et dimanche matin)

 

Téléchargez le communiqué et la charte :

Retour aux actualités