Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Mayotte

Ouverture de la pêche au poulpe à Mtsahara : encore un bilan positif pour le 2ème site pilote à Mayotte

07/06/2017 Patrimoine naturel - Aires marines protégées - Océan Indien

Après trois mois de fermeture du platier pour laisser les poulpes grandir et se reproduire, plus de 250 pêcheurs à pied étaient réunis pour célébrer l’ouverture de la zone samedi 27 mai. Avec des captures records de poulpes pesant jusqu’à 5 kilos, le bilan de cette matinée de pêche est très positif. Les rendements et la taille des individus pêchés ont augmenté de manière encourageante ! Après le lancement de l’expérience à Mbouanasta fin 2016, l’efficacité de ce mode de gestion durable des ressources se confirme.

Des poulpes plus gros et plus nombreux

Le 11 février 2017, le Parc naturel marin de Mayotte, l’association des pêcheurs à pied de Mtsahara et la commune de Mtsamboro ont lancé la deuxième fermeture temporaire de pêche à pied du département sur le platier de Mtsahara. Samedi 27 mai, environ 250 personnes, se sont réunies avec beaucoup d’enthousiasme autour de cette activité traditionnelle chère à la population mahoraise. Cette nouvelle expérimentation vient confirmer les bons résultats de ce projet communautaire. Les premières données collectées par les équipes du Parc le montrent : grâce à cette période de repos, les poulpes se développent rapidement. Ils sont plus nombreux et plus gros. 

Des premières données de pêche très encourageantes

Après la pêche, les 7 agents du Parc présents ont pu collecter les données de captures auprès de 105 pêcheurs. Voici les premiers chiffres issus de leur suivi :

  • Les poulpes pêchés pesaient en moyenne 0,65 kg avant la fermeture (données des enquêtes menées depuis 2015) tandis que leur poids moyen était de 1,25 kg le jour de la réouverture ! Le poids moyen a donc été multiplié par 2 en seulement trois mois de fermeture. Le record revient à une pêcheuse ayant capturé un poulpe de 5,6 kg !
  • Le panier moyen par pêcheur était de 2,45 kg à l’ouverture, alors qu’il était de 1,5 kg avant la fermeture de la zone, bien qu’il y ait eu beaucoup plus de pêcheurs que d’habitude (plus de 200 présents) et que tous n’aient pas réussi à capturer des poulpes. 
  • Les pêcheurs ont passé un peu moins de 2h en action de pêche avec un rendement moyen d’environ 1,29 kg de poulpe/heure/personne. 

Un nouveau cadre réglementaire

Lors de la fermeture menée sur la platier de Mbouanatsa, les habitants avaient pointé du doigt la nécessité d’accroître les efforts de surveillance afin de mieux garantir la réussite du projet. Pour cette deuxième fermeture temporaire, la direction de la mer de l’océan Indien (DMSOI) a mis en place un arrêté préfectoral donnant les moyens à la gendarmerie d’intervenir en cas de braconnage sur la zone. Plus de 15 tournées de surveillance et de sensibilisation sur le site ont également été assurées par les équipes du Parc.

Un projet qui séduit d’autres villages du département

Après la réussite des fermetures des deux sites pilotes de Mbouanatsa et Mtsahara, où l’expérience sera renouvelée (en fin d’année 2017 pour Mbouanatsa et l’année prochaine pour Mtsahara), le projet a fait des émules dans d’autres villages de Mayotte. Dans certaines communes, les habitants et les pêcheurs à pied ont déjà participé à des réunions de concertation et sont engagés dans des projets de fermetures. D'autres ont également sollicité le Parc pour exprimer leur intérêt vis-à-vis du projet.

Un film pour raconter l’histoire de la première fermeture temporaire de Mayotte

Pour mieux sensibiliser le grand public et les pêcheurs à pied souhaitant se lancer dans l’expérience, le Parc naturel marin a réalisé « Objectif Poulpe », un film de 26 minutes, relatant l’intégralité de la première fermeture temporaire de Mbouanatsa ainsi que le succès des réserves de poulpe de Madagascar.

Retrouvez la version en Shimaoré

Retour aux actualités