Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Mayotte

Retour sur la 4ème édition du Défi du fundi

28/11/2017 Patrimoine culturel - Océan Indien

La 4ème édition du Défi du fundi s’est déroulée avec un succès renouvelé, samedi 11 novembre à Mbouini.
Organisé par le Parc naturel marin de Mayotte, l’association Canoë-kayak touristique et sportif de Mbouini et les communes de Kani-Kéli et de Bandrélé, l’événement comptait quatre courses de pirogues.

Les courses

  1. 23 équipes ont concouru pour le défi des jeunes fundis (de 14 à 18 ans)
  2. 32 équipes ont concouru pour le défi des fundis adultes
  3. 28 équipes ont concouru pour le défi des fundis entreprises
  4. le défi des gagnants a mis en compétition les trois meilleures équipes de chaque catégorie

Les courses ont suivi un parcours de 3 km sur une boucle autour de l’îlot M’Bouini à bord de pirogues à deux places.

Les gagnants

Course des jeunes :

  • 1ers : Soiouiyoudine VIRLI et Ibrahim ATTOUMANI – 32’46’’
  • 2èmes : Mohamed VIALI et Bouhar MISSIBAHOU – 34’02’’
  • 3èmes : Abdallah FAIDINE et Hafidhou SAÏD – 35’36’’

Course des adultes :

  • 1ers : Amaury COUTANCE et Florent BOSC – 32’10’’
  • 2èmes : Raphaël SANDI et Abdou Anjiri MOUHOUDDHOIR – 33’27’’
  • 3èmes : Boris LAUGER et Michel FUSTER – 35’06’’

Course des entreprises :

  • 1ers : Equipe des pompiers de Mayotte – 39’02’’
  • 2èmes : Equipe du LASCAPBAR – 41’09’’
  • 3èmes : Equipe de la SIM (Mohamed et Soumainla) – 42’10’’

Course des gagnants (petit parcours) :

  • 1ers : Les pompiers de Mayotte (Equipe entreprises) – 17’33’’
  • 2èmes : Soiouiyoudine VIRLI et Ibrahim ATTOUMANI (Equipe jeunes) – 18’02’’
  • 3èmes : Amaury COUTANCE et Florent BOSC (Equipe adulte) – 18’27’’

On notera que les premiers de chaque course ont maintenu leur avantage lors de la course des gagnants.

Transmission des savoirs et des savoir-faire

Venu sur l’invitation des organisateurs, le fundi BACAR Hairami de Mwanatindri fabrique des pirogues à voile depuis son jeune âge. Dans les années 70, il a même véhiculé les Mahorais à bord de sa pirogue entre Sada et Hagnoundrou, une époque sans route, ni voitures, ni moteur, qui nécessitait les services de « taxi-pirogues » à voile et rames.

Son histoire et ses connaissances ont intéressé un bon nombre de participants à la journée : étudiants, écoliers, familles, jeunes Mahorais ont eu des échanges avec lui tout au long de la journée.
Sa pirogue ayant besoin de réparations, il a également pu montrer quel bois utiliser et les gestes accomplis pour réparer le balancier.

Rendez-vous est pris l’année prochaine pour poursuivre cette transmission intergénérationnelle, les jeunes ayant reconnu qu’il avaient besoin de ce savoir pour ancrer leurs repères et, pourquoi pas, développer une vocation…

Téléchargez :

Retour aux actualités