Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Mayotte

Une première campagne scientifique sur les raies manta du lagon de Mayotte

16/04/2019 Patrimoine naturel - Connaissance - Océan Indien

Tous les ans, de mars à juin, les raies manta de récif semblent se regrouper pour s'alimenter à des endroits bien précis du lagon de Mayotte. Ce comportement intéresse une équipe de chercheurs américains. Soutenus par le Parc, ils viennent à Mayotte du 15 au 27 avril dans l'objectif de mieux connaître le comportement alimentaire et la répartition des raies manta de récif dans nos eaux.

La belle inconnue

Malgré sa grande taille, la raie manta reste un mystère pour la communauté scientifique. Inféodée aux eaux chaudes, elle semble effectuer des migrations saisonnières de plusieurs centaines de kilomètres entre ses zones de regroupement. Or, la raison précise de ces agrégations reste à confirmer.
A Mayotte, les raies manta de récif (Mobula alfredi) se regroupent dans les zones récifales peu profondes chaque année à la même période. Si la concentration de plancton semble influencer leur présence, beaucoup de questions restent en suspens : d’où viennent-elles ? Pourquoi viennent-elles à Mayotte ? Que font-elles lorsqu’elles ne s’alimentent pas ?

Une étude essentielle

Alors qu’au niveau mondial les populations de raies manta connaissent un déclin marqué, le lagon de Mayotte paraît avoir un rôle important dans le cycle de vie des raies du sud-ouest de l’océan Indien.
Mieux connaître la raie manta à Mayotte devient dès lors un enjeu important pour la conservation de l’espèce.

Une première mission scientifique à Mayotte

Experts en écologie des élasmobranches*, une équipe de chercheurs de l’Université Internationale de Floride et de la Fondation de la Mégafaune Marine en Californie ont décidé de venir jusqu’à nous du 15 au 27 avril pour étudier cette espèce emblématique. Une campagne complémentaire est prévue en 2020.
L’équipe scientifique est soutenue par le Parc qui souhaite mieux connaître la vulnérabilité, les comportements, la répartition et le nombre des raies manta à Mayotte afin de mettre en place des mesures garantissant sa préservation sur le long terme.

*Elasmobranches : groupe d’espèces auquel appartient la raie manta de récif

Rendez-vous...

...pour découvrir les premiers résultats de la mission :

Lundi 20 mai à 16h30 au lycée du Nord à Mamoudzou (Kawéni)

Ciné-conférence "Les Raies et les requins"

organisée par le Parc dans le cadre du Festival de l'image sous-marine de Mayotte

(Cette conférence sera également présentée à Hagnoundrou courant mai. Date à confirmer)

Retour aux actualités