Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de Mayotte

Des conférences pour en savoir plus sur l’approche respectueuse des mammifères marins

Second cycle de conférences du Parc naturel marin

Presse - Océan Indien - Activités - Patrimoine naturel

Aujourd’hui, chacun a la possibilité de contribuer à l’amélioration des pratiques d’approche des mammifères marins. En savoir plus sur ces animaux sauvages, prendre connaissance de la réglementation existante et des recommandations du Parc naturel marin, échanger sur les fondements d’une approche respectueuse des mammifères marins à Mayotte et avoir la possibilité de s’engager formellement dans cette démarche collective : voici la teneur du programme des conférences organisées par le Parc marin en septembre.

 

Gratuites et ouvertes à tous, les conférences débuteront à 18 heures :

  • Mardi 9 septembre au restaurant-bar le 5/5 à Mamoudzou,
  • Jeudi 11 septembre au club de voile l’A.C.H.M à Dzaoudzi,
  • Vendredi 12 septembre à la base nautique de Hagnoudrou à Bouéni.

Observer les mammifères marins n’est pas une activité anodine

Le lagon de Mayotte est un lieu de prédilection pour les dauphins et les baleines et un site exceptionnel pour leur observation. Ces animaux emblématiques fréquentent le lagon pour accomplir des étapes essentielles de leur cycle de vie et non seulement pour le plaisir de nos yeux.

Les mammifères marins ont une grande longévité, un faible taux de reproduction et une maturité tardive. Cela limite leur capacité d’adaptation aux changements rapides des milieux dans lesquels ils vivent et les rend particulièrement vulnérables aux impacts d’origine humaine.

Attrait touristique majeur à Mayotte en raison des conditions d’observation particulièrement favorables, le whale-watching (observation des mammifères marins dans leur milieu naturel) contribue au développement économique local et participe à la sensibilisation de la population à l’environnement marin. Cependant, à haute fréquence, la pression de l’activité peut franchir le seuil de tolérance des animaux affectés. A terme, une réduction de la population de mammifères marins ou son déplacement pourraient être constatés.

Une des activités les plus critiquées, la pratique de la mise à l’eau, interdite dans de nombreuses aires marines protégées dans le monde, est toujours autorisée à Mayotte.

Le cadre de l’État et la responsabilité collective

La réglementation

L’arrêté ministériel du 1er juillet 2011 interdit toute perturbation intentionnelle des mammifères marins, ce qui inclut la poursuite ou le harcèlement des animaux dans leur milieu naturel. Observer sans perturber, c’est observer sans modifier le comportement de l’animal.

Un arrêté préfectoral datant du 13 juillet 2010 réglemente l’approche des mammifères marins dans les eaux de Mayotte. Ce sont les conditions minimales que chacun a l’obligation de respecter.

La nécessité d’aller plus loin

Les mammifères marins présents à Mayotte ont une sensibilité particulière. Le grand dauphin est ainsi une espèce classée en danger selon les critères de l’UICN, et la baleine à bosse, qui peine à retrouver ses effectifs d’antan, a fait du lagon de Mayotte sa « maternité ». Cela mérite que nous allions plus loin que ces réglementations.

En 2013, le Parc naturel marin a engagé une démarche pour la mise en application de pratiques exemplaires de whale watching. Ces objectifs ont été officialisés dans le cadre d’une délibération du conseil de gestion du 10 octobre 2013. Pour être efficace, cette démarche doit être collective.

Cette « saison baleine » 2014 en voit les premiers aboutissements concrets :

  • Une formation à destination des opérateurs touristiques et de leurs pilotes a été organisée en juin dernier par le Parc naturel marin : en raison de leur responsabilité particulière dans la sensibilisation des clients et de leur devoir d’exemplarité sur le lagon, les professionnels sont les premiers à devoir adopter des pratiques exemplaires pour la conservation des mammifères marins.
  • C’est dans ce but que le Parc a proposé, avec le soutien de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), une charte d’approche et d’observation respectueuse des mammifères marins dans laquelle se sont pour l’instant engagés 7 opérateurs (Captain Némo, Lagon aventure, Mayotte découverte, Mayotte Lagon, Nautile, Planète bleue, Sea Blue Safari). Cette charte est l’aboutissement d’une longue concertation avec les professionnels du nautisme fondée sur les recommandations des experts de la mégafaune marine.
  • La sensibilisation des plaisanciers aux pontons de Mamoudzou et de Dzaoudzi le week-end par les agents du Parc.
  • Les plaisanciers pourront également s’engager dans la démarche collective en signant une charte individuelle qui leur sera proposée à l’issue des conférences.

Les mesures phares proposées pour l’observation des baleines sont l’arrêt des approches à partir de 14h afin de respecter une période de quiétude l’après-midi, le respect d’une distance minimale d’approche à 100 m des animaux ainsi que l’arrêt de toute mise à l’eau.

Date du document : 09/2014

Retour à la documentation