Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis

Le Parc prend la température des récifs d’hermelles

11/06/2020 Parc naturel marin - Patrimoine naturel - Façade Atlantique

Entre le 4 et le 7 juin 2020, l’équipe du Parc a installé des sondes enregistrant la température sur des récifs d’hermelles. Les hermelles sont des vers marins  qui construisent des tubes en collant grains de sable et fragments de coquillages. Agglomérées, ces structures en nid d’abeilles peuvent constituer de véritables récifs, créant ainsi un habitat particulier.

Le Parc abrite d’importantes surfaces de cet habitat. Il a la responsabilité de le préserver et de suivre son état de santé. Pour ce faire, un protocole de suivi est déployé sur 6 sites, à partir de cette année.

2 fois par an et sur chaque site, plusieurs paramètres seront collectés puis analysés. En plus des observations faites in situ, le protocole nécessite le suivi de la  température, via des sondes spécifiques. Ces sondes  de très petite taille (11 mm de haut, 27 mm de diamètre) sont fixées sur la roche. Elles collecteront une température toutes les heures pendant plusieurs années.

A chaque venue sur site, les agents du Parc collecteront via un téléphone portable l’ensemble des  données de températures enregistrées. Ces données sont directement téléchargées par ondes radio (technologie NFC Near Field Communication).

De 2020 à 2022, ces suivis sont réalisés dans le cadre du projet COEHCO (Connaissance et évaluation des habitats benthiques côtiers) piloté par le Parc et faisant l’objet d’un soutien financier européen par le fonds FEAMP.

Retour aux actualités