Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis

Poursuite des survols aériens pour recenser la mégafaune marine

03/06/2020 Parc naturel marin - Connaissance - Façade Atlantique

Dans le cadre de la campagne d’acquisition de données sur la mégafaune marine portée par le Parc naturel marin, le recensement des oiseaux et mammifères marins par les chercheurs de l’Observatoire Pelagis se poursuit. La 5ème session de survol a été réalisée du 19 au 22 mai 2020 dans le Parc, en tandem avec un second avion pour expérimenter un procédé de recensement automatisé par photos aériennes à haute résolution.

Dans un avion à ailes hautes équipé de hublots-bulles, à 180 m d’altitude et à une vitesse moyenne de 90 noeuds (180 km/h), l’équipe de l’Observatoire Pelagis, accompagnée par un agent du Parc, a observé sur les 2500 km parcourus : laridés, puffins, dauphins et marsouins, méduses et de nombreux requins peau bleue. Ces observations doivent être désormais analysées afin de caractériser la diversité des espèces, leur répartition, leurs effectifs et leur abondance.

SEMMACAPE : un projet Recherche et Développement co-piloté par l’OFB

Les survols alimentent aussi le projet R&D de Suivi et Etude de la Mégafaune Marine par Caractérisation Automatique dans les Parcs Eoliens (SEMMACAPE). Ce projet vise à démontrer la pertinence des solutions logicielles de traitement et d’analyse des photographies aériennes, pour assurer le recensement automatisé de la mégafaune marine.

Pour ce faire, un très grand nombre d’images « pertinentes », c’est-à-dire avec oiseaux ou mammifères marins, sont nécessaires pour développer et évaluer des algorithmes basés sur les avancées récentes en intelligence artificielle.

Pour cette session, le vol a eu la particularité d’être réalisé « en double » : un avion collectait les images en volant à quelques secondes derrière l’avion dans lequel des observations étaient faites en temps réel par des scientifiques aguerris à l’identification d’espèces vues d’avions.

L’acquisition d’images HD par le dispositif photo a fonctionné en quasi-continu pendant les heures de vol des 20 et 21 mai. Au total plus de 22 000 photos ont été acquises (1 image toutes les 2 secondes).
Maintenant un long temps de tri et d’analyse de ces images commence, avec pour objectif de rendre automatique ce travail grâce aux logiciels qui seront développés dans le cadre de ce projet par les partenaires de l’OFB (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires, sociétés Wipsea et France Energies Marines).

Le projet SEMMACAPE bénéficie d’une subvention de l’ADEME au titre de l’appel à projets de recherche « énergies durables ».

 

Rapport et synthèse de la campagne SPEE (Suivi de la mégafaune marine au large des PErtuis charentais, de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis et de la ZPS Pertuis charentais-Rochebonne) :

Rapport de campagne mi-parcours 2019
Synthèse des données de l'Observatoire Pelagis

Retour aux actualités