Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis

Les nourriceries côtières, des écosystèmes encore méconnus

11/10/2018 Connaissance - Façade Atlantique

Pour mieux connaître et comprendre le fonctionnement et les espèces évoluant dans les nourriceries côtières, les agents du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis expérimentent un suivi scientifique sur 5 sites pilotes.

Du 1erau 20 octobre 2018, les agents du Parc réalisent un suivi scientifique sur cinq nourriceries

Ces zones côtières et estuariennes, riches en nutriments, jouent un rôle primordial pour de nombreuses espèces qui s’alimentent et se développent dans ces secteurs protégés avant de poursuivre leur croissance plus au large. Elles concentrent notamment de fortes densités de poissons plats (sole, turbot, plie) au stade juvénile.

La qualité de ces milieux, particulièrement sensibles aux activités humaines, est déterminante pour le :

  • développement des poissons,
  • renouvellement des stocks halieutiques,
  • maintien de la pêche locale.

Dans le cadre de ce suivi expérimental, les spécimens pêchés à l’aide du chalut de plage mis à disposition par le Parc naturel marin d’Iroise, sont mesurés, identifiés et pesés par les agents du Parc. Les données collectées sur chaque site viendront compléter les études d’envergure nationale menées par l’IFREMER* et permettront d’améliorer la compréhension du fonctionnement de ces zones de faible profondeur.

 *IFREMER : Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer

Retour aux actualités