Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Avis sur un marquage de phoques en baie de Somme

19/11/2019 Patrimoine naturel - Manche / Mer du Nord

L’association Picardie Nature a soumis aux services de l’État une demande d’autorisation pour la capture de jusqu’à dix jeunes phoques gris âgés de 1 à 4 semaines.

Objectif du marquage

L’objectif est d’équiper les animaux de bagues portant un numéro d’identification. Elles permettront de suivre leurs déplacements, leurs repos à terre et potentiellement leurs reproductions pendant la durée de vie de la bague, soit durant de nombreuses années. L’enjeu est une meilleure compréhension de l’espèce : ses stratégies d’utilisation du territoire picard, ses comportement (élevage et sevrage des jeunes, fidélité au site de reproduction, etc.). Le projet vise aussi à établir un lien de parenté éventuelle entre les individus et doit permettre de suivre les jeunes après le sevrage, ce qui est pour le moment impossible.

Déroulement de l'opération

L’opération de pose des bagues se déroulera entre Le Touquet et Mers-les-Bains. Elle sera menée sur trois ans. Le nombre de jeunes phoques concernés pourra être inférieur à dix : il dépendra des naissances - très rares - sur le territoire picard et de la possibilité ou non d’approcher les jeunes, car seuls seront capturés ceux qui sont isolés du groupe. D’autres mesures spécifiques seront prises pour limiter au maximum la gêne occasionnée à l’animal : protection des yeux par un linge humide, agitation réduite à son maximum, aucun déplacement, etc. La capture et la pose des bagues ne durent que quelques minutes et seront effectuées par des personnes bénéficiant d’une formation spécifique.

 

Avis conforme favorable

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une étude réalisée depuis de nombreuses années par Picardie Nature, en collaboration avec les associations locales ADN, GDEAM 62 et CMNF, sur la population de phoques gris présente sur le territoire des Hauts-de-France.

Au regard des enjeux locaux, et notamment des interactions entre phoques et activités humaines, il est nécessaire d’acquérir des connaissances sur ces espèces de mammifères. Le bon état des populations de phoques est en outre un objectif inscrit dans le plan de gestion du Parc naturel marin.

En conséquence, le conseil de gestion du Parc a rendu pour ce projet  un avis conforme favorable, assorti de deux prescriptions :

- considérer la possibilité de prélever des poils sur les mammifères afin de réaliser des études génétiques ultérieures ;

- communiquer auprès des acteurs du territoire pour les informer de l’opération.

Mots-clés associés : gouvernance phoques

Retour aux actualités