Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Bilan de l'activité 2015 et plan d'action 2016 du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale

27/04/2016 Vie de l'établissement - Manche / Mer du Nord

Le 26 avril 2016, le conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale a présenté le bilan de l'année 2015 et validé le plan d'action 2016.

Bilan des actions menées sur l’année 2015

Depuis trois ans, le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale agit pour répondre à trois objectifs :

  1. une meilleure connaissance du milieu marin,
  2. une protection accrue de ce milieu et
  3. le développement durable des activités.

Fait marquant : l’adoption, le 10 décembre, du plan de gestion du Parc naturel marin

Élaboré par le conseil de gestion, sous la présidence de Dominique GODEFROY, et l’équipe du parc, le plan de gestion fixe les objectifs et finalités du parc à 15 ans.

Ce plan de gestion s’est tout d'abord construit avec un travail de concertation impliquant l’ensemble des acteurs du territoire (usagers de la mer -professionnels et de loisirs-, élus, scientifiques, associations, services de l’État, etc.) . L’équipe du Parc a apporté sa compétence technique, en appui à l’animation des réunions de concertation et à la formalisation des résultats atteints par chaque étape de ce processus.

Ensemble, ils ont répondu à ces questions fondamentales :

  • Quel doit être le futur de ce territoire, du point de vue de l’environnement et des activités humaines ?
  • Comment le gère-t-on ensemble ?
  • Et comment les positions sectorielles ou de court-terme, parfois contradictoires, peuvent-elles être conciliées dans une ambition commune ?

Tous sont concernés par le devenir de cet espace marin, par la définition des zones où la protection devra être renforcée et par le niveau d’exigence qui sera retenu en matière de protection du milieu marin, de qualité de l’eau, mais également de développement durable des activités maritimes.

Les niveaux d’exigence et les objectifs concrets fixés à long terme seront le socle à partir duquel le Parc mettra en œuvre toutes ses actions de terrain et évaluera la réussite de sa gestion. Cela lui permettra aussi de donner des avis simples ou conformes lorsqu’une activité est susceptible d’avoir un impact notable sur le milieu marin.

Quand le Parc rend un avis conforme, cet avis doit obligatoirement être suivi par les autorités publiques en charge du dossier. Le conseil de gestion dispose donc d’un vrai pouvoir de décision, ce qui fait de ses membres de réels gestionnaires de l’espace marin.

Programme d’actions 2016

Tous les ans, le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale fait valider son programme d’actions par le conseil de gestion. Ce programme est mis en œuvre par les équipes du Parc et financé par un budget alloué par l’Agence des aires marines protégées.

Le programme d’actions est construit autour de 8 orientations :

  1. Mieux connaître le milieu marin et partager cette connaissance
  2. Protéger les écosystèmes et le patrimoine naturel marin
  3. Contribuer au bon état écologique des eaux marines
  4. Mieux connaître, faire connaître, préserver les paysages marins, et les bien culturels
  5. Coordonner de manière partenariale la gestion des espaces protégés en mer ou contigus à la mer
  6. Développer de manière durable les différentes pêches, activités essentielles à l’économie locale
  7. Développer de manière durable les activités économiques actuelles ou futures, en restant ouvert à l’innovation et à de nouveaux usages
  8. Coopérer avec les pays voisins pour la protection et la gestion d’un espace marin commun

Exemples d’actions pour 2016

Création d’une exposition itinérante sur les épaves sous-marines de la 1ère guerre mondiale

Dans le cadre de la commémoration de la 1ère guerre mondiale, le Parc naturel marin organise une exposition sur les épaves sous-marines dans le territoire du Parc en partenariat avec le comité départemental du Pas-de-Calais de la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM).

L’objectif de cette exposition itinérante est d’apporter à la connaissance du public la présence d’épaves de la 1ère guerre mondiale sur la façade maritime du Parc et de les sensibiliser à leur caractère patrimonial, leur rôle dans la biodiversité et la ressource halieutique.

Mise en place de la phase 3 du diagnostic territorial approfondi des sports de nature

Les deux premières phases du diagnostic (2013 - 2014), ont permis d’analyser l’offre et la demande sur le territoire en matière de sports de nature et de les croiser avec les objectifs de préservation des espèces et des habitats fréquentés par ces activités.

La phase 3 du diagnostic a pour objectif de croiser ces données avec le plan de gestion du Parc naturel marin pour définir un plan d’actions à réaliser sur les quinze prochaines années.

Étude écologique et halieutique des moulières du Boulonnais

En complément du travail réalisé par le projet Life Pêche à pied de loisir, une étude écologique et halieutique des moulières du boulonnais sera réalisée durant l’année 2016. L’objectif de cette étude est double. Elle doit permettre de dégager des éléments halieutiques, c'est-à-dire la quantité exploitable par moulière et des éléments écologiques par l’état de conservation de la moulière.

L’organisation du colloque Life Pêche à pied de loisir

Le mercredi 23 et jeudi 24 novembre 2016 aura lieu le colloque national final du projet Life Pêche à pied de loisir. Ce colloque regroupera pendant deux jours les acteurs de la pêche à pied de loisir de toute la France. L’objectif est d’établir un état des lieux de la pratique au niveau national et dessiner un avenir pour la pêche à pied de loisir.

 

Travail avec les pêcheurs pour la gestion des déchets

Le Parc naturel marin va engager un travail de concertation avec les pêcheurs locaux pour travailler sur les déchets récupérés par ces derniers dans leurs filets. L’objectif est de travailler ensemble à l’élaboration de solutions pour la gestion de ces déchets marins.

Retour aux actualités