Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Le plan d'actions en faveur du dugong à Mayotte

En 2010, la situation préoccupante du statut du dugong, espèce classée Vulnérable par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), conduit le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie à se doter d’un volet Mayotte du plan national d’actions en faveur du dugong. Ce plan a été rédigé par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), sous l’égide de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) de Mayotte, et avec l’assistance d’un comité de suivi, d’experts et des acteurs mahorais de la conservation du dugong.

En 2012, considérant la complémentarité entre les orientations de gestion du Parc naturel marin de Mayotte et les objectifs nationaux de conservation des espèces marines menacées d’extinction, la DEAL de Mayotte confie au Parc l’animation du volet Mayotte du Plan National d'Actions en faveur du dugong. Ce plan vise à initier une démarche pérenne en faveur de la conservation de la population de dugongs à Mayotte et de ses habitats.

Le dugong est protégé depuis 1995 et depuis 1997 l’utilisation du filet est réglementée dans le lagon de Mayotte. Malgré ces mesures de protection, quelques captures accidentelles de dugongs ont été recensées au cours de ces 10 dernières années et suffisent à menacer la population à très court terme. Viennent s’y ajouter d’autres pressions anthropiques qui se développent : la dégradation des herbiers de phanérogames marines, la pollution acoustique, ainsi que la dégradation de la qualité des eaux côtières.

Les six objectifs spécifiques à mettre en œuvre pour la durée du plan sont :

  1. Assurer la bonne mise en œuvre du plan d'actions
  2. Limiter au maximum la mortalité des dugongs
  3. Sensibiliser la population à la conservation du dugong et de son habitat
  4. Parfaire la connaissance et le suivi du dugong
  5. Améliorer la connaissance, la protection et le suivi des herbiers
  6. Développer la collaboration avec les pays voisins

Pour atteindre ces objectifs, des actions variées sont mises en œuvre depuis 2012 :

  • Des programmes d’acquisition de connaissance permettant de mieux cibler les actions et de mieux répondre aux enjeux de conservation de l’espèce et de ses habitats : enquêtes auprès des pêcheurs, développement des réseaux d’observateurs, animation du réseau échouage, cartographie des herbiers marins…
  • Engagement dans des processus de réformes réglementaires : révision de l’arrêté visant la pratique de la pêche au filet…
  • Mise en œuvre d’actions de police, de sensibilisation et d’éducation à l’environnement
  • Expérimentation de techniques de pêche alternatives ciblant des ressources pélagiques hors herbiers