Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Affiner votre recherche

Retrouvez l'Agence française pour la biodiversité sur Dailymotion

Vidéos

3 résultat(s) - Polynésie française

Les aires marines éducatives en Polynésie Française

08/12/2016 Aires marines protégées

C’est dans l’archipel des Marquises, plus particulièrement à Vaitahu (Ile de Tahuata) qu’est née en 2012 la première « aire marine éducative ». Une AME est une zone maritime littorale de petite taille qui est gérée de manière participative par les élèves d’une école primaire. Si aujourd'hui les Marquises sont pourvues de 6 aires marines éducatives, une première extension sur le reste de la Polynésie française est en place et en accueille déjà 7 dont les écoles de Punaauia et Mahina.

Palimma : mieux connaître le patrimoine culturel lié à la mer aux Marquises

12/03/2015

Le programme scientifique et participatif PALIMMA a été lancé en 2013 aux Marquises pour mieux connaître les enjeux de protection et de valorisation du patrimoine culturel lié à la mer. Il a duré deux ans et a concerné 26 vallées des six îles habitées des Marquises. Sa mise en œuvre a été réalisée par la fédération culturelle et environnementale des Marquises Motu Haka, l'Agence des aires marines protégées, l'Institut pour la recherche et le développement (IRD) et le Muséum national d'Histoire naturelle (membres de l’unité mixte PALOC). Il a été lauréat d’un appel à projet de la Fondation France.

"Te Tai Nui A Hau", l'océan originel

30/11/2014 Aires marines protégées

Les Marquises constituent un des cinq archipels de la Polynésie française et disposent d’un écosystème marin original, leur isolement ayant généré un endémisme exceptionnel pour de nombreuses espèces marines. L’abondance de poissons pélagiques et côtiers et l’observation de nombreux mammifères marins lors des campagnes scientifiques en attestent.

« Te tai nui a hau », l’aire marine protégée des îles Marquises s’étendra sur une surface de 700 000 km2. Sa mise en œuvre est réalisée par la Polynésie française en partenariat avec l’État, les élus marquisiens, les représentants de la société civile et des professionnels de la mer.