Lancement du label « aire marine éducative » et programme pilote PUKATAI* (des 6 aires marines éducatives des marquises)

29/08/2014 Aires marines protégées - Polynésie française

Une conférence de presse s'est tenue le 21 août pour présenter le concept d’aire marine éducative né en Polynésie française (île de Tahuata), la création d’un nouveau label "aire marine éducative" et son logo ainsi que le programme pilote PUKATAI des 6 aires marines éducatives des Marquises, lancé pour éprouver la méthodologie.

Définition du concept "aire marine éducative"

Une aire marine éducative est une zone maritime littorale gérée de manière participative par une école ou un groupe d’élèves. Il s’agit d’une démarche de gestion participative impliquant des élèves autour d’un projet d’action citoyenne de protection et de gestion du milieu marin.

Historique

L’initiative du concept d’ « aire marine éducative – AME » a été lancée en 2013 par l’école primaire de Vaitahu (île de Tahuata aux Marquises), la fédération culturelle et environnementale des Marquises MOTUHAKA et l’Agence des aires marines protégées avec le soutien de la Polynésie française, de la communauté de communes des Marquises (CODIM) et de l’Etat. Son lancement fait suite à la vaste campagne océanographique PAKAIHI I TE MOANA, coordonnée par l'Agence des aires marines protégées, qui s’est déroulée en 2012 dans l’archipel et qui avait comporté un volet de sensibilisation des élèves marquisiens à la richesse de la biodiversité marine marquisienne.

Les enfants avaient alors exprimé leur souhait de devenir responsables de leur propre aire marine protégée dans la baie en face de leur école. Un premier projet a été élaboré et présenté lors du congrès international des aires marines protégées (IMPAC3) qui s’est tenu à Marseille en octobre 2013.

Puis, les partenaires de la première heure ont souhaité que ce type de démarche puisse être structuré, standardisé et proposé à l’ensemble des écoles volontaires de Polynésie française, voire au niveau national, et dans le Pacifique, en affirmant l’origine polynésienne du concept. L’option retenue par les partenaires est d’engager la création d’un label récompensant des écoles souhaitant développer un projet d’aire marine éducative. De plus, pour éprouver la méthodologie du label, un programme pilote baptisé "PUKATAI" a été initié début 2014 aux Marquises (lauréat d’un appel à manifestation d’intérêt IFRECOR 2013 qui récompense les démarches innovantes en matière d’AMP).

Le logo

Un logo a été proposé par des représentants de la société civile pour identifier la démarche.

Le logo montre un poisson réalisé à partir de palme de cocotier. Il représente à la fois la mer, l’apprentissage et la culture, notamment polynésienne. Le poisson symbolise l’élément marin (la mer, le vivant, la biodiversité, la ressource), mais il est également porteur des savoirs maritimes. Ce poisson tressé représente également l’apprentissage et la transmission d’un héritage culturel. Il représente toute la matière pédagogique que l’enseignant inculquera aux élèves dans le cadre des activités du label. L’écriture ondulée et la vague viennent renforcer le côté marin. La vague plonge le poisson dans son écosystème et vient donc préciser l’essence même du logo à savoir représenter la notion « aire marine éducative ».

 

Le Label « aire marine éducative »

Le label « aire marine éducative » viendra récompenser les écoles qui s’engagent dans ce processus de connaissance et de gestion du milieu marin. L’objectif est de mettre les écoles au cœur des dispositifs de gestion (projet éco-citoyen). Il s’agit aussi de renforcer la diffusion des connaissances scientifiques sur le milieu marin d’une part, et d’autre part, de faire connaître les usages et la culture liés à la mer avec des professionnels de la mer et enfin que les enfants mettent en place des actions de gestion et de valorisation de la baie qu’ils auront choisie.

Le label concernera dans les premiers temps les écoles primaires (cours moyens). Les objectifs pédagogiques sont : "connaître, vivre et transmettre la mer" et s’inscrivent dans le programme pédagogique et le temps scolaire. Dans le cadre d’une demande d’obtention du label AME, divers critères doivent tous être respectés.

Le réseau pilote PUKATAI des six aires marines éducatives des Marquises

Le réseau pilote PUKATAI permettra d’éprouver la méthodologie du label. Il vise à créer six AME, une dans chaque île habitée des Marquises, et à fédérer leur gestion. A cette fin, PUKATAI s’appuie sur l’expérience de la première AME de Tahuata et, d’autre part, sur une équipe de référents formés issus de chacune des îles. Ils ont été formés pour appuyer les enseignants à développer les activités de l’AME. PUKATAI repose sur une approche participative issue de la société civile. L’ensemble s’inscrit dans le cadre des politiques publiques développées par la Polynésie française (Assises de la mer, programme d’aires marines protégées, etc.) et la communauté de communes des Marquises.

De plus, il est important de souligner que les Marquises font l’objet d’une démarche d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO pour un bien mixte en série sur des espaces terrestres et maritimes. Ce processus demande notamment d’établir des programmes éducatifs idoines et des plans de gestion des sites naturels et culturels. Ainsi le réseau des AME s’inscrit dans la philosophie de gestion des biens soutenue par l’UNESCO.

Les objectifs des aires marines éducatives

  • Pédagogique et culturel : faire connaître son patrimoine naturel et culturel maritime tout en valorisant une approche intergénérationnelle en langue française et polynésienne.
  • Éducation civique et citoyenne : participer à la gestion durable du domaine public qu’est la mer.
  • Environnement et développement durable : sensibiliser à l’environnement dans une approche transversale mêlant l’écologie, les usages et la culture.
  • Scientifique : rendre la science accessible à la population et aux jeunes générations.
  • Emploi et formation : concourir à l’émergence de nouveaux métiers liés au patrimoine : « les référents des AME » pour appuyer les enseignants dans le projet « aire marine éducative ». Une première formation des référents du réseau PUKATAI a eu lieu en février 2014 à Tahuata.
  • Touristique : valoriser le patrimoine maritime polynésien et des baies d’exception avec les enfants.
  • Coopération et rayonnement à l’international : initier une nouvelle approche de la gestion de la mer et insuffler des démarches similaires dans le Pacifique, voire au niveau mondial (présentation du concept au congrès mondial des aires marines protégées en octobre 2013 et présentation du premier réseau au congrès mondial des parcs de Sydney en octobre 2014, etc.).

* PUKATAI : nom du corail en marquisien.

Mots-clés associés : aires marines éducatives

Retour aux actualités