À la une

15/07/2016

Création du Parc naturel marin du cap Corse et de l'Agriate

À l’occasion de sa venue en Corse le vendredi 15 juillet, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, a signé le décret de création (...)

Dernières actualités


25/08/2016

Projet EO4wildlife : une plateforme de suivi de la faune marine intégrant données satellitaires, géolocalisées et de recherche

L’Agence des aires marines protégées est partenaire du projet européen Horizon 2020 « EO4wildlife - Platform for wildlife monitoring integrating Copernicus and ARGOS data », qui a démarré en janvier 2016.

Ce projet a pour objectif (...)

25/08/2016

Le Parc marin intervient en urgence sur une baleine en détresse

Dimanche 21 août, une baleine à bosse enchevêtrée dans des cordages a été observée, dans le Parc naturel marin de Mayotte, entre l’îlot M’tsamboro et le banc de l’Iris. L’animal stressé et légèrement blessé au (...)

19/08/2016

Life intégré sur les habitats naturels marins : consultation publique sur le pré-projet

Consultez et réagissez sur la première version de la note conceptuelle pour un projet intégré sur les habitats naturels marins de la directive "habitat, faune, flore" (DHFF).

L’Agence des aires marines protégées prépare le montage de (...)


filet fantôme - Martinique - Boris Daniel - 650x488

Le grand dossier


Les « filets fantômes » et autres engins de pêche perdus

Les pêcheurs sont régulièrement confrontés à la perte de leurs engins de pêche tels que lignes et hameçons ; plombs, leurres ; casiers, nasses ; filets, palangres… Ces engins perdus génèrent une perte financière pour les pêcheurs et peuvent également engendrer des impacts sur les espèces, les habitats et les paysages sous-marins.

> en savoir plus


Sur le terrain

Saut d'une baleine à bosse (Megaptera novoeangliae) - Mayotte - Yannick Stephan - 650x488

TsiÔno, réseau d'observateurs en mer à Mayotte

TsiÔno qui veut dire « j’ai vu » en shimaoré est un réseau participatif, animé par le Parc naturel de Mayotte, qui invite l’ensemble des usagers de la mer à partager leurs observations d’espèces remarquables via une plateforme web dédiée : www.tsiono.fr. Ce réseau, lancé en juin 2015, a vocation à rassembler l’ensemble des observations réalisées par les personnes qui sillonnent la mer quotidiennement mais également à fédérer les initiatives déjà existantes afin d’améliorer les connaissances sur les espèces marines et de mettre en commun les données récoltées.

> Découvrez le réseau d'observateurs TsiÔno

Qui sommes-nous ?

Séminaire interne de l'Agence des aires marines protégées, à Bénodet (2013)

L’Agence des aires marines protégées est un établissement public, sous tutelle du ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer. Le siège est basé à Brest, des antennes locales sont implantées sur les trois façades maritimes de métropole ainsi qu'en outre-mer (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Antilles). Des équipes dédiées à l'étude de création de parc naturel marin, sont mises en place également localement. En 2017, l’Agence des aires marines protégées sera intégrée dans le nouvel établissement public dédié à la protection de la biodiversité : l’Agence française pour la biodiversité.

Nos principales missions : 

  • l’appui aux politiques publiques de création et de gestion d’aires marines protégées sur l’ensemble du domaine maritime français,
  • l’animation du réseau des aires marines protégées, 
  • la gestion humaine et financière des parcs naturels marins, de sites Natura 2000 en mer, du sanctuaire de mammifères marins Agoa,
  • le renforcement du potentiel français dans les négociations internationales sur la mer.

> L'organisation de l'Agence