À la une

07/02/2018

2018, année internationale des récifs coralliens

L’année 2018 est officiellement la 3ème année internationale des récifs coralliens après une première édition en 1997 et une seconde en 2008. L’ICRI, l’Initiative internationale pour les récifs coralliens, est à l’origine de ces événements. (...)

Dernières actualités


11/10/2018

Les agents du Parc suivent de près les gisements de coques

Dans le cadre du suivi scientifique de certains gisements de coques mené depuis 4 ans par le Parc naturel marin et l’association IODDE (CPIE Marennes-Oléron), les agents du Parc ont évalué l’état des stocks de (...)

11/10/2018

Les nourriceries côtières, des écosystèmes encore méconnus

Pour mieux connaître et comprendre le fonctionnement et les espèces évoluant dans les nourriceries côtières, les agents du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des (...)

02/10/2018

Prolongation de l'appel à projets "Les ambassadeurs du lagon dans les villages"

Pour encourager les projets de sensibilisation du grand public et investir les associations et les collectivités dans des actions de préservation de l’environnement marin, le Parc naturel marin de Mayotte prolonge la 2ème vague de (...)


Trois dauphins, photographiés en gros plan, nageant dans les eaux de Polynésie

Le grand dossier


Les mammifères marins, sentinelles de la santé des océans

Placés au sommet de la chaîne alimentaire, les mammifères marins jouent un rôle fondamental dans l’équilibre du milieu marin et pour la surveillance de son état écologique. Très populaires, ils restent mal connus d’un point de vue scientifique.

> en savoir plus


Sur le terrain

homme baissé attrapant un poulpe

1,3 kilos c’est le poids moyen des poulpes pêchés après trois mois de fermeture du prélèvement de cette ressource sur un site pilote de Mayotte. Auparavant, les poulpes pesaient en moyenne 600 grammes.

Opération réussie, donc, pour cette expérimentation conduite par les pêcheurs, la commune et le parc naturel marin de Mayotte pour protéger la ressource.

En vidéo :

> "Pour une pêche durable du poulpe à Mayotte"

Qui sommes-nous ?

Séminaire interne de l'Agence des aires marines protégées, à Bénodet (2013)

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) a pour mission générale la protection et la restauration de la biodiversité, mais aussi  la mobilisation et l’accompagnement des acteurs dans ces objectifs. Dans le domaine marin, elle a repris l’ensemble des missions de l’Agence des aires marines protégées, intégrée dans l’AFB en janvier 2017, à savoir :

  • appui aux politiques publiques nationales de protection et gestion du milieu marin ;
  • gestion directe d’aires marines protégées, dont le réseau des parcs naturels marins, le sanctuaire Agoa et certains sites N2000 en mer ; 
  • appui technique et financier aux aires marines protégées et aux réseaux de gestionnaires ; 
  • appui aux négociateurs français en charge de la protection des océans sur la scène internationale.

L’AFB doit également répondre à de nouvelles missions qui lui ont été confiées par la loi pour la reconquête de la biodiversité et des paysages. Dans le domaine marin, elle va prendre progressivement en charge, notamment  dans le cadre de partenariats : la lutte contre le changement climatique et les espèces invasives, le déploiement d’une nouvelle catégorie d’aires marines protégées que sont les zones de conservation halieutique, la protection renforcée des mangroves et des récifs coralliens, la lutte contre la bio piraterie…

En savoir plus :

> www.agence-francaise-biodiversite.fr