Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Echouage d'un jeune rorqual dans le Finistère

Intervention du Parc naturel marin d’Iroise et de l’antenne Atlantique

10/01/2018 Patrimoine naturel - Façade Atlantique

Lundi 8 janvier, une équipe de trois agents de l'Agence française pour la biodiversité est intervenue à Lesconil, dans le Finistère sud, suite à l’échouage d’un rorqual commun de 7 mètres découvert mort la veille. Il s'agissait d'un individu jeune puisqu'un rorqual commun adulte peut atteindre 20 mètres de longueur. L’échouage de cette espèce est très rare puisque depuis 1990, on dénombre 47 échouages de rorqual commun sur la façade Atlantique, le dernier remontant à 2016.

Les agents ont effectué des prélèvements de différents organes, qui viendront alimenter les recherches sur cette espèce. Ces prélèvements aideront également à déterminer les causes du décès, encore inconnues à ce stade.

Les agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) sont intervenus sur cet échouage à double titre. D’une part, l’animal était échoué sur le site Natura 2000 en mer "Roches de Penmarc'h", animé par le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de Bretagne avec l'appui de l'antenne Atlantique de l'Agence. D’autre part, les agents qui sont intervenus font partie du Réseau national échouages de mammifères marins (RNE) constitué de correspondants locaux qui se tiennent prêts à intervenir en cas d'échouage de mammifère marin.

L’AFB contribue au RNE en finançant sa coordination nationale par l'Observatoire Pelagis (UMS 3462 CNRS-Université de La Rochelle), et en participant à son comité de pilotage, mais également en intervenant directement sur les échouages de mammifères marins, comme lundi à Lesconil.

Une vingtaine d'agents de l'AFB (parcs naturels marins et du département milieux marins) font en effet partie de ce réseau et sont titulaires d'une autorisation d'activités sur les mammifères marins (appelée couramment « carte verte »). Ils sont amenés à intervenir sur toutes les espèces susceptibles de s’échouer sur les côtes françaises : dauphins, phoques, globicéphales... et parfois baleines !

En savoir plus sur le Réseau national échouages

Retour aux actualités