Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Enlèvement de récifs artificiels constitués de 2500 pneumatiques sur le site Natura 2000 du cap d’Antibes et des îles Lérins

05/05/2015 Aires marines protégées - Méditerranée

L’Agence des aires marines protégées s’engage dans un projet pilote de restauration du milieu marin. Depuis le 4 mai 2015, 2 500 pneumatiques immergés dans les années 1980 en tant que récifs artificiels sont enlevés du site Natura 2000 de la baie et du cap d’Antibes et des îles Lérins, aire marine protégée localisée dans les Alpes maritimes.

L’objectif est de restaurer l’intégrité du milieu marin sur lequel les pneumatiques se sont disséminés depuis quelques décennies et d’éviter toute altération des habitats d’intérêt européen.

Les acteurs locaux ont constaté que les récifs artificiels en pneumatiques ne répondent plus à l’objectif de soutien à la pêche professionnelle fixé initialement, et qu’ils constituent une menace pour l’équilibre naturel de certains habitats marins (fonds vaso-sableux, rocheux et herbiers de posidonie).

Les travaux maritimes s’effectuent du 4 au 13 mai 2015, de manière à limiter les contraintes du plan d’eau et des usagers.

Une équipe de 6 à 8 plongeurs est mobilisée pour intervenir durant 5 jours sur des fonds marins compris entre 25 m et 35 m. Chaque plongeur enfilera les pneumatiques dans un filin à l’image d’une perle, et constituera des « colliers » de 10 à 30 pneumatiques. Chaque collier sera levé à l’aide d’un parachute, puis d’une grue afin d’être stocké dans des bennes à bord du navire. Les bennes seront déchargées une fois au cours des travaux maritimes puis à la fin. Ils seront ensuite pris en charge pour leur traitement et valorisation à terre.

 

L’exemplarité environnementale de l’opération repose sur sa vocation même de restaurer l’écosystème marin en rétablissant l’intégrité des habitats d’intérêt communautaire, des paysages sous-marins et du domaine public maritime.

A ce titre, l’opération pilote d’enlèvement de 2500 pneumatiques est identifiée par le document d’objectifs du site Natura 2000 « baie et cap d’Antibes – îles de Lérins » ; ainsi que dans le contrat de baie des golfes de Lérins.

 

 

 

Retour aux actualités