Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Concilier sports de nature et préservation de l’environnement dans les aires marines protégées

Dans les aires marines protégées, le besoin se fait sentir aujourd’hui de traiter concrètement de la place et de la gestion des sports de nature, en plein essor. Ces espaces naturels sensibles et convoités nécessitent une prise en compte particulière des aspects liés à la conciliation des usages et de la préservation de l’environnement. L’Agence et le ministère des Sports, via le Pôle ressource national des sports de nature et son groupe ressources littoral (GRL), se sont engagés pour favoriser un développement respectueux de l’environnement marin des sports de nature.

Des collaborations fructueuses au sein des AMP

La richesse naturelle des aires marines protégées en font des lieux attractifs pour les pratiquants de sports de nature. Afin de trouver un terrain d’échanges et de partage commun, les gestionnaires et les usagers travaillent à un développement harmonieux de ces activités pour qu’elles restent compatibles avec la nécessaire préservation de ces milieux.

Initié en 2008, le travail partenarial entre l’Agence et le Ministère des sports s’est matérialisé par la production du référentiel pour la gestion des sites Natura 2000 en mer, sports et loisir en mer par l’Agence, avec la participation active du réseau sport de nature et notamment des fédérations du nautisme. Des actions  d’information et de formation ont également été mises en place.

L’Agence poursuit ce partenariat par sa participation au Groupe ressources littoral (GRL) des sports de nature.

Exemple d’initiatives

Sensibilisation, participation à la connaissance

 L’Agence des aires marines protégées met en place le réseau d’observateurs en plongée en partenariat étroit avec la Fédération française d’étude et de sports sous-marins (FFESSM).

Le réseau d’observateurs en plongée

Ce réseau a pour objet de valoriser l’observation des plongeurs et leurs connaissances du milieu marin afin qu’elles puissent être utilisées par les gestionnaires d’aires marines protégées et la communauté scientifique. Il doit permettre de servir de plateforme d’échange d’informations sur les actions d’observations existantes et sur la sensibilisation. La mutualisation des idées permettra de faire émerger de nouveaux projets. 

En savoir plus

Les sentiers sous-marins

Plusieurs aires marines protégées en Méditerranée, développent des sentiers sous-marins permettant la découverte de la faune et de la flore marine : le Parc national de Port-Cros, la Réserve naturelle nationale de Cerbères Banyuls et bien d’autres encore... Le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) « Côte provençale », « Atelier bleu du Cap de l’Aigle » sont particulièrement actifs et s’attachent à réfléchir sur les sentiers sous-marins, comme outil d’éducation à l’environnement. 

Des actions nationales 

Connaître, évaluer pour faire évoluer les pratiques : un projet national

Depuis décembre 2010, l’Ecole nationale de voile et des sports nautiques (ENSVN) et l’Agence préparent un projet national relatif à l’intégration, la place et la gestion des sports de nature dans les aires marines protégées au travers d’actions pilotes locales.