Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Filtrer

Glossaire

E

Eaux archipélagiques

Constituent les eaux entre différentes îles et archipels d'un Etat archipel tracées à partir des lignes de base archipélagiques pouvant atteindre 100 miles ( et même 125 miles pour 3 % d'entre elles).

Eaux côtières

Eaux de surface situées en-deçà d’une ligne qui est située à une distance d’un mille marin au-delà du point le plus proche de la ligne de base servant pour la mesure de la largeur des eaux territoriales et qui s’étendent, le cas échéant, jusqu’à la limite extérieure d’une eau de transition.(Directive Cadre européenne pour l'Eau).

Eaux de transition

Masses d’eaux de surface à proximité des embouchures de rivières, qui sont partiellement salines en raison de leur proximité d’eaux côtières, mais qui sont fondamentalement influencées par des courants d’eau douce. (Directive Cadre européenne pour l'Eau.)

Eaux grises

ce sont les eaux de nettoyage, de vaisselle, de lessive…mais aussi les eaux provenant des douches, des shampoings et du lavage du bateau lui-même

Eaux intérieures

Elles sont comprises entre la terre et la ligne de base normale (laisse de mer) des eaux territoriales comprenant notamment les estuaires, les ports, les baies (d'unue ouverture inférieure à 24 miles).

Eaux noires (ou eaux vannes)

Sont les eaux usées issues des sanitaires des navires.

Eaux territoriales

Zone parallèle à la côte, de 12 milles nautiques de largeur (approximativement 22 km) qui est identifiée comme partie du territoire national et dans laquelle l’Etat riverain exerce pleinement sa souveraineté.

Echinoderme

Animal marin invertébré. Le terme d’échinoderme regroupe cinq classes, très différentes d'aspects :
- les astérides (étoiles de mer),
- les échinides (oursins),
- les ophiurides (dont les gorgonocéphales),
- les crinoïdes,
- et les holothuries (ou concombres de mer)

Ecosystème

Ensemble d’êtres vivants et leur environnement physique, avec lequel ils sont en constante interaction.

Effets cumulatifs

Représentent les impacts subis par l’environnement du fait de plusieurs activités ou installations. Ils peuvent simplement s’additionner ou se renforcer. Par exemple, la réduction du débit d’une rivière du fait d’un pompage d’eau combiné à des rejets des eaux domestiques et une pollution
industrielle peuvent avoir un effet cumulatif plus fort que la simple addition des trois effets pris séparément.