Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Filtrer

Glossaire

E

Emissaire

Canal ou cours d'eau qui permet l'évacuation de l'eau des marais.

Endémisme

Espèces naturellement présentes dans une région donnée et nulle part ailleurs.

Ennoyé (récif ennoyé)

Se dit d’un récif fossile situé à des profondeurs telles qu’ils ne sont plus actifs aujourd’hui. Ils sont noyés ou ennoyés.

Ensouillé

Enfouissement d’une canalisation ou d’un câble sous-marin, après creusement d’une « souille » sous-marine (fosse).

Epi

Ouvrage de défense côtiers contre l’érosion marine liée aux houles, aux vagues, aux courants marins et aux tempêtes : le plus souvent, il est établi sur les plages pour y maintenir le sable apporté par les courants marins.

Espaces naturels protégés

Se caractérisent par un patrimoine naturel et paysager remarquable que les pouvoirs publics ont souhaité protéger grâce à trois principaux types d’outils :
– la protection réglementaire (par exemple les réserves naturelles nationales et régionales, les parcs naturels marins, les sites classés, les arrêtés préfectoraux de protection de biotope...),
– la maîtrise foncière (par exemple par les achats de terrain réalisés par le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres),
– et la contractualisation ou gestion partenariale (par exemple les sites Natura 2000). Ces différents types de protection s’imbriquent souvent (exemple : un parc naturel marin peut contenir une réserve naturelle, contenant elle-même des terrains du Conservatoire du littoral).

Espèce patrimoniale

C'est une espèce protégée, menacée, rare, ou ayant un intérêt scientifique ou symbolique. C’est une espèce que les scientifiques et les conservateurs estiment importante, pour des raisons écologiques, scientifiques ou culturelles.

Estey

Dans un cours d’eau soumis au régime des marées, partie qui se trouve à sec à marée basse.

Estran

Partie du littoral alternativement couverte et découverte par la mer (zone de balancement des marées). On parle également de zone intertidale. Alternativement recouvert par la mer et exposé à l’air, il est propice à un écosystème adapté à la fois aux conditions maritimes et aériennes.
Dans les estuaires on distingue la slikke (partie inférieure, vaseuse) qui est immergée quelles que soient les marées et le schorre (partie colonisée par la végétation) qui n’est recouvert qu’aux grandes marées.

Estuaire

Embouchure d’un fleuve en milieu marin qui est soumise à l’action des marées.Les estuaires sont des milieux particulièrement riches et productifs. Ce sont des zones privilégiées de passages, de stationnement, d’alimentation ou de reproduction pour des espèces de poissons, d’oiseaux et de mammifères.Les milieux estuariens sont soumis à de nombreuses influences naturelles, ou bien d’origine humaine (apports de polluants par les fleuves, aménagements) qui peuvent modifier leur fonctionnement (eutrophisation, accélération des phénomènes d’ensablements…).