Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Antenne Manche Mer du Nord

L’antenne Manche Mer du Nord est en charge de décliner au niveau de la façade les actions du département « appui aux politiques publiques » de l’Agence. Elle participe notamment :

  • à la Directive cadre Stratégie pour le milieu marin
  • à la mise en gestion des sites Natura 2000
  • à l’acquisition de connaissance
  • aux projets de créations d'aires marines protégées et à l’analyse stratégique régionale
  • à l’animation du réseau des aires marines protégées à l'échelle de la façade
  • au Tableau de bord des AMP, programme développé par l’Agence en appui aux gestionnaires
  • sur le plan International : à la convention OSPAR, au projet MAIA dédié à la création d’un réseau de gestionnaires sur la façade atlantique et Manche.

Les missions de l’Antenne se déclinent en quatre pôles d’activités : le recueil et le traitement de données, les études et expertises, l’appui technique aux parcs naturels marins, la mise en œuvre du contrat d’objectifs de l’Agence.

L’antenne Manche Mer du Nord est en charge de décliner au niveau de la façade les actions du département « appui aux politiques publiques » de l’Agence. Elle tient compte des orientations et des directives des services de l’État responsables des politiques publiques maritimes de la façade et leur apporte un appui technique dans ses domaines de compétences.

La façade Manche Mer du Nord : un territoire tourné vers l’Europe du Nord

L’antenne Manche Mer du Nord est localisée au Havre, à la Direction interrégionale de la mer (Dirm),  depuis mars 2010. Son champ de compétence couvre un espace maritime allant de la Baie du Mont Saint Michel à la frontière belge. Cet espace est frontalier des eaux britanniques et belges. Ce territoire correspond à la zone de compétence du Préfet Maritime Manche Mer du Nord et de celle de la Dirm  Manche Est Mer du Nord.
Avec un milieu marin d’une très riche, façonné par les courants et les marées,  cette façade revêt également de grands enjeux en termes de trafic maritime, d’exploitation de granulats marins et d’énergies marines renouvelables d’où l’intérêt de développer une gestion durable de cet espace maritime.

Les aires marines protégées de la façade Manche Mer du Nord

60 Aires marines protégées (AMP) de différents types sont présentes sur cette façade maritime métropolitaine :

  • 16 Zones de Protection spéciales (ZPS : réseau Natura 2000, Directive « Oiseaux »),
  • 29 Sites d’Importance communautaire (SIC ou pSIC : Réseau Natura 2000, Directive « Habitat, Faune, Flore »),
  • 6 Réserves naturelles nationales (RNN : réseau des réserves naturelles),
  • 2 sites du Domaine public maritime attribués au Conservatoire du littoral,
  • 3 Arrêtés de Protection de biotope (APPB),
  • 2 sites Ramsar (convention internationale),
  • 2 projets de parcs naturels marins.

Plusieurs de ces aires marines protégées sont également désignées au titre de la Convention OSPAR (Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord Est de 1992). 

Carte du territoire de compétence de l’antenne

Recueil et traitement de données

Le recueil et le traitement des données constituent une mission majeure de l’Antenne. Celle-ci concourt à la mise en œuvre de projets pilotés au niveau national ou définis à l’échelle locale. Les projets de recueil et de traitement de données au niveau de la façade s’inscrivent dans la programmation générale de l’Agence.

Les projets nationaux « habitats benthiques » et « oiseaux et mammifères marins »

Depuis 2010 et jusqu’en 2013, deux projets nationaux sont en cours de réalisation : l’inventaire national des habitats marins patrimoniaux et le marché national « oiseaux et mammifère marins ». C’est l’antenne qui coordonne ces marchés à l’échelle de la façade en lien avec le siège qui pilote les projets au niveau national. Cela permet de tenir compte des spécificités locales tout en assurant une cohérence entre le local, le régional et le national.
L’inventaire national des habitats marins patrimoniaux, est réparti sur les sites désignés en vertu de la Directive européenne « Habitats, faune, flore » (réseau Natura 2000 en mer) et sur les périmètres d’étude des deux projets de parcs naturels marins présents sur la façade (estuaires picards/mer d’Opale et golfe Normand Breton) :

  • périmètre d’étude du parc naturel marin des estuaires picards et sites Natura 2000,
  • Baie de Seine,
  • périmètre d’étude du parc naturel marin du golfe Normand Breton.

Cet inventaire a pour objectif :

  • De cartographier l’ensemble du vivant peuplant les fonds  (biocénoses benthiques)
  • De renseigner l’état des lieux des documents d’objectifs, les plans de gestion des parcs naturels marins
  • De mentionner les espèces et habitats menacés et/ou en déclin de la convention de mer régionale OSPAR,
  • D’identifier les modifications d’origines humaines et/ou naturelles déterminantes pour la conservation des habitats.

En savoir plus sur le projet "inventaire national des habitats marins patrimoniaux"

Le projet « oiseaux, mammifères marins » doit couvrir l’ensemble des eaux sous juridiction française ainsi que les eaux anglaises et anglo-normandes. Il doit contribuer à  l’information la plus exhaustive sur la distribution des prédateurs supérieurs marins et sa variabilité intra-saisonnière, inter saisonnière et inter annuelle.

Les projets locaux

Des projets plus locaux concernant les oiseaux, sont en cours sur la façade, comme par exemple une étude sur la macreuse noire (canard marin plongeur), son mode d’occupation de l’espace et sa relation avec l’exploitation des moules de bouchot sur le territoire d’étude du projet de parc naturel marin du golfe normand breton. Cette étude est pilotée par la mission de parc en collaboration avec l’antenne Manche Mer du Nord.  La façade est également concernée par le projet européen FAME sur le fou de Bassan et le Puffin des Baléares.

En savoir plus sur le projet "oiseaux et mammifères marins en métropole"

Il en est de même pour une étude sur le grand dauphin sur le territoire du golfe normand breton ou encore une étude sur les mammifères marins commanditée par les Dréal Nord Pas de Calais et Picardie et co-pilotée par la mission de parc naturel marin des estuaires picards, l’antenne Manche Mer du Nord et le siège de l’Agence.
Pour toutes ces études, l’antenne en assure la cohérence à l’échelle de la façade.

Etudes et expertises

Natura 2000

Dans le domaine de NATURA 2000, l’Antenne constitue le relais du siège pour la mise en œuvre des inventaires de sites.  Elle contribue, sous la supervision de l’État, à l’animation du dispositif au niveau de la façade. Elle participe  à l’évaluation des DOCOB en liaison avec l’État et les Conseils scientifiques régionaux de protection de la nature (CSRPN), elle peut tenir le rôle d’opérateur ou d’opérateur associé pour certains sites.
L’antenne Manche Mer du Nord réalise également un Document d’objectifs (Docob) type pour la façade. Ce document évolutif permettra de mettre à disposition des opérateurs un outil d’aide à la réalisation d’un Docob en milieu marin de façon à avoir une certaine cohérence des documents à l’échelle de la façade. Ce Docob sera évolutif en fonction de l’avancée de la connaissance et des mesures de gestion mises en place.

Carte de localisation des sites Natura 2000 sur la façade

L’antenne Manche Mer du Nord est actuellement opérateur pour le site Natura 2000 « Baie de Seine occidental » (en collaboration avec le Comité Régional des Pêches maritimes de Basse Normandie (opérateur associé). Prochainement, l’antenne sera également opérateur de plusieurs sites : « Récifs et marais arrière-littoraux du cap Levi a la pointe de Saire », « Littoral augeron », « Baie de Seine orientale »  et « Littoral Seino-marin ».

Convention OSPAR

Sous la supervision de l’antenne Atlantique de l’Agence, l’antenne Manche Mer du Nord est associée au suivi de la convention OSPAR :

  • élaboration des contributions techniques de l’Agence aux travaux de cette convention
  • préparation  de la contribution qu’apporte l’Agence au Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement) et au MAEE (Ministère des affaires étrangères et européennes).

Vers un observatoire des oiseaux marins

Dans le cadre du Tableau de bord des Aires marines protégées et plus largement de la Directive cadre Stratégie pour le milieu marin (DCSMM), l’Antenne Manche-Mer du Nord souhaite promouvoir la mise en place d’un observatoire des oiseaux marins (façade pilote) en collaboration avec les gestionnaires d’AMP, RNF, les ONG  de la façade et les scientifiques travaillant sur l’avifaune marine. Ce dernier aura pour objectif de développer des suivis cohérents avec des indicateurs communs à plusieurs échelles en partant du local (AMP) vers le régional puis le national de façon à pouvoir évaluer le réseau d’AMP et l’état de santé des populations d’oiseaux à fort enjeux sur la façade.  Ce projet se ferait en complément des marchés nationaux initiés par l’Agence à l’échelle nationale et permettrait de mutualiser les moyens mis en œuvre par les services de l’état et les établissements publics (Agence, Dirm, Agences de l’eau, DréalLs, Conservatoire du Littoral…). Ce projet devrait être développé au cours de l’année 2012.

Projets internationaux

En mer de la Manche, on constate actuellement un manque de coordination entre les modes de planification anglais et français. Les deux pays travaillent pour satisfaire à leurs exigences en vertu de la directive-cadre « Stratégie pour le milieu marin» et des conventions internationales telles que OSPAR ou encore Natura 2000. Ils sont confrontés à des défis similaires en termes de gestion et de suivi des aires marines protégées (AMP) qui ont été désignées.
Un projet européen Interreg est en cours de préparation. Ce projet couvrira la période 2012-2015. Il portera sur la problématique de "Création et de gestion des aires marines protégées" et sera piloté par l’Agence.  Il renforcera l’efficience et l’efficacité des aires marines protégées en Manche par le biais de l’élaboration d’une démarche de gestion et de suivi plus harmonisée, ce qui impliquera un large éventail de scientifiques, d’agences gouvernementales, d'ONG et de parties prenantes.
Des mesures seront mises en œuvre par les partenaires impliqués dans ce projet pour :

  • examiner le réseau existant,
  • évaluer cohérence écologique du réseau d’aires marines protégées,
  • proposer de nouvelles aires marines protégées dans la région de la Manche si nécessaire,
  • définir un socle commun de techniques pour surveiller les changements écologiques et socio-économiques des aires marines protégées,
  • réaliser des expérimentations sur les sites dans les eaux territoriales anglaises et françaises,
  • échanger sur les bonnes pratiques d’élaboration des plans de gestion des aires marines protégées,
  • obtenir un engagement et une participation accrus du public et des parties prenantes dans la surveillance des aires marines protégées,
  • permettre un échange plus efficace des données en écologie marine et en socio-économie.

L’équipe de l’antenne Manche Mer du Nord et contacts

L’équipe  compte à ce jour 5 personnes placées sous la responsabilité de Christophe Aulert.
Contacts : Dirm
4, rue du colonel Fabien
BP 34
76083 Le Havre Cedex
Tel : 02 32 85 38 65