Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc éolien de Dieppe - Le Tréport, Fort d’Ambleteuse, aires marines éducatives, autant de sujets traités en conseil de gestion

18/09/2017

Le conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale s’est réuni ce mardi 12 septembre 2017 à Abbeville.

A l'ordre du jour :

  • Parc éolien de Dieppe - Le Tréport : analyse des effets notables sur le milieu marin
  • Mesure exceptionnelle d’urgence pour un monument emblématique : le Parc marin accompagnera la rénovation du fort d’Ambleteuse
  • Les aires marines éducatives se multiplient sous l’impulsion du Parc marin
  • Connaissance et protection du milieu marin local : le Parc lance deux appels à projets

Parc éolien de Dieppe - Le Tréport : analyse des effets notables sur le milieu marin

Le conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale se positionnera le 20 octobre en vue d’un avis conforme de l’Agence française pour la biodiversité sur le projet de parc éolien de Dieppe – Le Tréport.

Au vu des enjeux pour le milieu marin local, les membres du conseil de gestion se doivent d’adopter une position solide et argumentée. Accompagnés par l’équipe technique du Parc marin, ils analysent actuellement l’étude d’impact fournie par le promoteur.
Pour ce faire, ils ont choisi de se réunir en ateliers de travail thématiques :

  1. les oiseaux et chiroptères (chauve-souris),
  2. les mammifères marins et poissons,
  3. la qualité de l’eau,
  4. les écosystèmes et paysages,
  5. l’approche socio-économique des activités.

Parce qu’il ne traite pas de l’impact sur le milieu marin, le cinquième atelier ne contribue pas à orienter l’avis conforme, mais il permet néanmoins aux acteurs du Parc naturel marin d’exprimer la diversité de leurs positionnements.

Mesure exceptionnelle d’urgence pour un monument emblématique : le Parc marin accompagnera la rénovation du fort d’Ambleteuse

Le fort d’Ambleteuse, fort Vauban qui marque la limite nord du Parc naturel marin, voit son état menacé par le recul du trait de côte et l’érosion. Construit sur de l’argile, son socle est trop fragile. Ces deux dernières années, plusieurs effondrements du rempart ont été constatés : il devient urgent d’entreprendre une rénovation de ce monument historique classé, seul rescapé des sept forts en mer qui défendaient la rade de Boulogne du temps de Louis XIV.
L’association « les Amis du fort d’Ambleteuse », qui en est propriétaire depuis 1967, entreprend les travaux de réfection à plusieurs niveaux : de toute urgence le pied du rempart doit être consolidé, en coulant un béton marin complété d’enrochements. Après quoi le mur sera reconstruit aux emplacements où il s’est effondré. Cette seconde étape, à réaliser avant le printemps prochain, nécessite un financement d’environ 50 000 euros.

Décision du conseil de gestion :

Le conseil de gestion du Parc a décidé d'attribuer une subvention de 40 000 euros à l'association « les Amis du fort d’Ambleteuse » pour contribuer à la reconstruction du rempart, dans le cadre de sa mission de protection et de valorisation du patrimoine culturel maritime local.

Les aires marines éducatives se multiplient sous l'impulsion du Parc

aire marine éducative - Philippe Carruette

Les aires marines éducatives (AME), répondent à un projet national, développé et coordonné localement par le Parc naturel marin.

Ce projet éco-citoyen, porté par trois ministères et mis en œuvre par l’Agence française pour la biodiversité, a été initié à la rentrée dernière dans huit écoles de France, dont celle du Crotoy, en baie de Somme. Cette année - sous l’impulsion du Parc naturel marin - sept nouvelles aires marines éducatives jalonnent le périmètre. Pour chacune, un binôme est formé entre l’enseignant et un référent extérieur à l’école, qui accompagne la classe sur le terrain, dans la découverte du milieu marin et de ses acteurs.

Plusieurs partenaires du Parc ont décidé de contribuer à ce projet prometteur en mettant à disposition d’une classe et de son enseignant un de leurs agents, formé à l’éducation et la sensibilisation au milieu marin. C’est notamment le cas de :

Trois autres référents nécessiteront un financement de 4000 euros pour être à même d’accompagner les classes. il s’agit de :

Décision du conseil de gestion :

Le conseil de gestion du Parc naturel marin a validé l’attribution de ces financements.

Connaissance et protection du milieu marin local : le Parc lance deux appels à projets

Le conseil de gestion du Parc naturel marin a validé le lancement de deux appels à projets afin de soutenir financièrement des études qui répondent à ses missions. Toute association, structure ou entreprise publique ou privée est susceptible d’y répondre.

  1. Encourager et soutenir les démarches intéressantes et novatrices en matière d’inventaire et de valorisation de la toponymie marine et littorale du Parc naturel marin.
    Ouverture de l'appel à projet : du 30 juillet au 15 octobre
    > Consultez l'appel à projet
  2. Élaborer un atlas de patrimonialité écologique : un inventaire cartographié des habitats et des espèces du Parc, en vue d’une gestion plus pertinente des milieux littoraux et marins
    Cet appel à projet a été validé en conseil de gestion du 12/09/2017.

 

Retour aux actualités