Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Parc naturel marin du golfe du Lion

Participer à un aménagement respectueux du milieu marin

29/01/2016 Connaissance - Coopération - Méditerranée

Le territoire du Parc naturel marin du golfe du Lion, comme l’ensemble du pourtour méditerranéen est caractérisé par une forte urbanisation du littoral. Cela peut engendrer des effets de vulnérabilité importants liés aux aléas maritimes (érosion et submersion marine), domaine de compétence du Parc. Cette situation présente un risque aussi bien pour les populations et les voies de communication, que pour l'environnement marins et ses écosystèmes littoraux.

Sur le littoral sableux du Parc, particulièrement sensible aux phénomènes d’érosion (cas emblématiques des plages du Racou et de Sainte-Marie la Mer…),  de nombreux projets d’aménagement et de protection de plages sont en cours de développement, pour lesquels le Parc aura à émettre un avis concernant les incidences directes ou indirectes sur le milieu marin.

De nombreux progrès ont été faits dans le domaine des techniques de défense « douces » de gestion, qui démontrent leurs bénéfices par rapport aux infrastructures classiques d’enrochements, de digues ou de brises-lames. Ces techniques alternatives présentent le double avantage de limiter l’érosion de façon plus globale et de diminuer l’impact sur l’environnement grâce à l’utilisation de matériaux naturels.

Afin d’améliorer leurs compétences et leurs connaissances, les agents du Parc en charge de ces sujets participent aux réunions d’experts en France et à l’étranger sur cette thématique.

Accompagner le changement

En octobre 2015, le Parc a participé au congrès transfrontalier sur le changement climatique et littoral « UHINAK » à Irun (Espagne), ainsi qu'en novembre 2015, au colloque « Agir aujourd’hui pour le littoral de demain » à Montpellier. Basées sur de nombreux retours d’expérience, les discussions ont porté, sur l’adaptation des territoires aux risques de submersion et sur les bonnes pratiques de gestion et d’entretien du littoral. Ces réunions renforcent le dialogue entre les scientifiques et les administrations publiques, encourageant le débat autour des mesures à prendre pour la défense et la protection du littoral, en réponse aux conséquences du changement climatique. Parce qu'il s'agit de problèmes à l'échelle régionale, qui se répètent dans toute la Méditerranée, il s’agit également, pour le Parc d’élargir son réseau et de s’impliquer dans une collaboration transfrontalière. 

En novembre 2015, le Parc a également participé au colloque « MerIGéo » à Brest, aux côtés d’autres acteurs des milieux littoraux et marins et des professionnels de la géomatique. Les réflexions et les échanges ont porté sur les innovations et les applications scientifiques dans la gestion du littoral du point de vue de l’information géographique : cartographie, modélisation, ou encore, traitement des données marines.

Retour aux actualités