Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Partenariat entre l’Agence des aires marines protégées et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)

Pour remplir ses missions d’assistance technique dans l’application des Conventions internationales et des Conventions de mers régionales, l’Agence des aires marines protégées a adhéré à l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Elle participe aux groupes de travail du « Marine business Plan » et du programme global marin de l’IUCN, aux travaux de la commission mondiale des aires protégées (WCPA) et contribue aux décisions du conseil de l’Union sur la gouvernance, les politiques et les programmes de l’UICN pour la conservation des mers et océans.

La mission de l’UICN pour les aires marines protégées (AMP) est de soutenir les états dans la mise en place de réseaux d'AMP durables et efficaces. Le plan stratégique de l’UICN définit un certain nombre d’objectifs à atteindre : 

  • déterminer les manques dans la couverture des aires marines protégées ; 
  • assurer  la mise en place d'un réseau global et écologiquement représentatif d'aires marines protégées. 

Le plan stratégique mondial de conservation de la nature indique que l’UICN doit étroitement coopérer avec le « World Conservation Monitoring Centre » (WCMC) qui assiste le programme des Nations unies pour l’environnement afin d'accroître la base de données mondiale sur les aires marines protégées et ceci afin de fournir et maintenir des informations actualisées sur les aires protégées marines et côtières dans la Base de Données Mondiale sur les aires protégées

Une implication forte de l’Agence. 

L’Agence contribue à la base de données mondiale sur les aires marines protégées mise en place par le centre international de suivi de la conservation, basé à Cambridge. 

L’Agence est présente et participative aux congrès régionaux et mondiaux de l’UICN. À Barcelone, en 2008, elle a soutenu une résolution sur le renforcement des AMP dans le monde. L’Agence se doit également de contribuer à la rédaction et à l’adoption de nouvelles propositions de résolutions concernant le renforcement des AMP dans le monde. Le prochain congrès mondial de l’UICN qui se tiendra en septembre 2012, à Jeju, en Corée du Sud sera l’occasion de faire ces nouvelles propositions, et ceci afin de bien préparer le congrès mondial des aires marines protégées, organisé par l4Agence à Marseille en 2013.

Avec le comité français pour l’UICN, l’Agence contribue à la valorisation de l’expertise française dans l’étude sur la gouvernance des océans et des mers régionales, et promeut en particulier le travail d’analyse éco-régionale réalisé par l’Agence en outre-mer. L’Agence contribue à l’animation du réseau « mer » des experts français de l’UICN et mobilise les membres français de l’UICN au sein d’une mission française pour les océans et les mers régionales.  

Avec le bureau européen de l’UICN de Bruxelles, l’Agence développe l’initiative « European Blue Belt » ayant pour objectif d’accroître et de relier les réseaux éco-régionaux européens d’aires marines protégées (MEDPAN, MAIA,…). Elle doit aussi promouvoir en France, l’action de l’UICN international sur la protection des canyons de la Méditerranée et faciliter les relations avec le comité national espagnol et le centre méditerranéen de l’UICN à Malaga, pour développer la coopération transfrontalière dans le golfe du Lion.